Retour d’expérience : à 81 et 79 ans, ils retournent derrière les fourneaux

Sainte-Croix-en-Jarez (42) Parti à la retraite en 2013, le couple Blondeau a dû reprendre son ancien restaurant, pour le remettre à flot, en vue de le revendre à son juste prix.

Publié le 28 mai 2024 à 10:00

Tout avait pourtant bien commencé pour Jean-Claude Blondeau et son restaurant. C’est à l’âge de 20 ans que le chef achète, dans une ancienne chartreuse, “le fonds de commerce de ce qui était alors un petit café de pays, en ruines”. Il lance de premiers travaux et ouvre le restaurant Le Prieuré, à Sainte-Croix-en-Jarez (Loire). Il épouse Élyane quelques années plus tard, restaure complètement les lieux, puis rachète les murs. Distingué de 2 fourchettes dans le guide Michelin, le couple fait tourner joliment son affaire. Cinquante ans plus tard, il cède le fonds de commerce (mais pas les murs), et part légitimement à la retraite. Hélas, le restaurant dépérit rapidement : “Ça ne marchait pas bien” sous l’égide des repreneurs, confirme Jean-Claude Blondeau. Ceux-ci optent finalement pour une cessation d’activité. Les Blondeau se retrouvent alors face à un choix : “Soit on supprimait complètement le commerce, soit je le rachetais et le remettais à niveau.” Finalement, à 80 et 78 ans, Jean-Claude et Élyane reprennent du service. “Au départ, je pensais rouvrir juste pour maintenir la licence ; mais vu les échos catastrophiques qu’avait le restaurant sur internet, j’ai compris que je ne pouvais pas laisser les choses ainsi, et qu’il fallait remonter l’affaire pour pouvoir la revendre” à sa juste valeur, explique l’octogénaire.

Depuis un an maintenant que sa femme et lui ont repris le restaurant, ce dernier a retrouvé tournure. “De fil en aiguille, tous nos anciens clients nous sont revenus. Quand ils arrivent, ils m’embrassent !”, confie-t-il. S’il se sent, à 81 ans en cuisine, “en super forme”, Élyane - qui tient la salle -l’est “un peu moins” bien qu’elle soit “toute heureuse de discuter avec les clients”. Mais le couple est désireux de passer le flambeau ; et de partir, une fois pour toutes, à la retraite. 

 

Cherche repreneur

Le restaurant, qui est donc en vente, “est tout prêt à tourner”, affirme Jean-Claude Blondeau. “Il y a beaucoup de touristes ici, et le carnet de réservation est complet jusqu’au 15 juin.” En outre, l’établissement “dispose de plus de cent places à l’intérieur, et de deux terrasses [une 3e est à venir, NDLR]. Il y a aussi des dépendances, qui pourraient être transformées en chambres d’hôtes.” Le tout s’adresse idéalement, conclut-il, “à un couple de professionnels”.

Pour aider les repreneurs, il se dit même prêt à rester “avec eux tant qu’ils voudront, pour leur faciliter la reprise et les aider dans les démarches”.


Publié par Anastasia Chelini



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

Suisse

Restaurant touristique au bord d'un lac de montagne et au pied des remontées mécaniques. Recherche h/f pour compléter son équipe pour la saison estival: - Chef de partie, connaissance de l'allemand est un avantage. Nous sommes un restaurant de montagne avec des services de midi très stressant

Modifié le 18 juin 2024

Chef de partie H/F

Etats-Unis

Restaurant Français situé à Kansas City, MO, au coeur du quartier vibrant de Westport. Nous proposons une cuisine bistronomique, en accordance avec les saisons et produits locaux. Contactez-nous: romain.monnoyeur@westportcafe.com Service du dinner Mercredi-Dimanche, brunch dimanche midi.

Posté le 18 juin 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

20 - CENTURI

restaurant haute corse cherche un second de cuisine avec expérience sérieux dynamique libre de suite a la fin septembre nourri logé cv acapenza@infonie.fr tel. 0622418633

Posté le 18 juin 2024