Punaises de lit : mieux vaut prévenir que guérir

Entre psychose médiatique et tabou, les punaises de lit constituent un sujet prégnant pour les hôteliers. En cas d’infestation, la facture peut vite s’avérer salée, en conjuguant coûts de traitement, chambres inoccupées et retombées négatives en termes d’e-réputation. Voici donc quelques astuces pour limiter les risques d’infestation et éviter un développement à grande échelle grâce à une détection rapide.

Publié le 02 juillet 2024 à 12:00

► Comment aménager les chambres ?

- N’encombrez pas les espaces, afin de réduire le nombre d'endroits où les punaises de lit peuvent se cacher. Ces insectes parasites apprécient en effet les endroits sombres, à l'abri de la lumière.

- Attention aux meubles chinés. Pensez à les nettoyer avec un appareil à chaleur spécialisé, avant de les introduire dans votre établissement.

- Mettez à disposition de vos clients une penderie ouverte pour les vêtements et des porte-bagages afin qu’ils ne posent pas leurs valises sur les lits ou à même le sol. Pour rappel, les punaises de lit sont des insectes rampants : elles ne sautent pas et ne volent pas.

 

► Former les équipes

- Contrôle visuel : La prévention passe principalement par la sensibilisation du personnel de ménage, qui doit être capable de détecter la présence de ces parasites dès les premiers signes. Avant de retirer les draps, il faut vérifier qu’il n’y a pas de microgouttes de sang, éventuellement laissées lors des piqûres. Il est aussi possible de remarquer des concentrations de déjections sous forme de petits points noirs sur les matelas, sommiers (sur les coins côté tête, ou au niveau des coutures), les fermetures à glissière, le capitonnage du rembourrage, derrière et autour de la tête de lit. Les punaises peuvent se cacher dans l’alèse ou les replis (il est en revanche rare de les voir sur le matelas, sauf si l’infestation est déjà importante), sous les tapis, dans les canapés et les fauteuils, dans les fentes du parquet, derrière les cadres… Montrez des photos à vos employés afin qu’ils reconnaissent facilement les punaises de lit : adultes, elles font la taille d’un pépin de pomme, sont visibles à l’œil nu et sont généralement brunes. 

Les équipes doivent contrôler visuellement le lit idéalement tous les jours, et au minimum une fois par semaine.

- Un ménage méticuleux : Nettoyez précautionneusement tous les coins et recoins des chambres après le départ de chaque client. Aussi régulièrement que possible (une fois par semaine), il est recommandé de nettoyer les matelas, les sommiers, les têtes de lit, les porte-bagages, les fauteuils et les moquettes avec de la vapeur sèche.

Lavez le linge à 60 °C en cas de suspicion d’infestation, car les punaises de lits et leurs œufs meurent à cette température.

 

► Sensibiliser la clientèle

Les hôtes ont un vrai rôle à jouer, en posant par exemple leurs bagages sur le porte-bagage, et non par terre ou sur le lit. “Une meilleure information auprès des clients est nécessaire, car on associe encore trop souvent ce phénomène à un problème d’hygiène. Il s’agit d’un parasite du voyageur présent dans les moyens de transports collectifs, bus, trains, avions… Les hôtels accueillent donc ces parasites transportés par les clients. Le consommateur gagnera à mieux connaître et être sensibilisé aux gestes barrières, d’ailleurs il existe une communication du Gouvernement Punaises de lit ? L'État vous accompagne (ecologie.gouv.fr). Quant à nous, nous communiquons régulièrement dessus, notamment sur notre blog”, explique Emmanuel Hilaire, copropriétaire exploitant des hôtels Albert 1er et d’Orsay à Toulouse.

La mise en place d’un guide de conseils en chambre pour informer et sensibiliser vos hôtes à la lutte contre les punaises de lit peut être envisagée, même si certains professionnels craignent d’effrayer ainsi leur clientèle.

► D’autres outils préventifs

La détection canine, au moindre doute ou de manière régulière (deux fois par an), peut parfaire ce dispositif. D’autres procédés existent, plus ou moins efficaces. 


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo
Anonyme

mercredi 3 juillet 2024

bonjour,
dans quelle mesure l'hotelier peut-il être responsable en cas de piqure d'un client par des punaises de lit et jusqu'ou sa responsabilité peut-elle être engagé.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Commis de cuisine H/F

75 - Paris

A PROPOS DE NOUS   Fondé par trois amis d'enfance Olivier Bon, Pierre-Charles Cros et Romée De Goriainoff en 2007 puis rejoints par Xavier Padovani en 2010, l'Experimental Group bouleverse les codes du secteur de l'hôtellerie et de la restauration en offrant une expérience unique d'hospitalité conte

Posté le 19 juillet 2024

Chef de partie H/F

75 - Paris

A PROPOS DE NOUS Fondé par trois amis d'enfance Olivier Bon, Pierre-Charles Cros et Romée De Goriainoff en 2007 puis rejoints par Xavier Padovani en 2010, l'Experimental Group bouleverse les codes du secteur de l'hôtellerie et de la restauration en offrant une expérience unique d'hospitalité contemp

Posté le 19 juillet 2024

Chef de rang H/F

75 - Paris

A PROPOS DE NOUS   Fondé par trois amis d'enfance Olivier Bon, Pierre-Charles Cros et Romée De Goriainoff en 2007 puis rejoints par Xavier Padovani en 2010, l'Experimental Group bouleverse les codes du secteur de l'hôtellerie et de la restauration en offrant une expérience unique d'hospitalité conte

Posté le 19 juillet 2024