Les heures supplémentaires doivent-elles être payées ou récupérées ?

"Voila 4 mois et demi que mon nouvel employeur a repris l'établissement. J'ai fait presque 100 heures de travail supplémentaires, qu'il m'a réglé pendant les deux derniers mois. Pour le salaire d'avril, il refuse tout paiement de ces heures en justifiant qu'il n'existe pas d'heures supplémentaires en cuisine. Est-ce légal ? Sinon, que dois-je faire pour qu'il respecte la législation ?"

Publié le 20 mai 2019 à 13:18

Toutes les heures de travail effectuées à la demande de l’employeur au-delà de la durée légale de travail (35 heures par semaine, soit 151,67 heures mensuelles) sont des heures supplémentaires qui doivent donner lieu à un paiement ou une récupération majorés. Ce principe s’applique à tous les salariés quelle que soit leur fonction. Votre employeur doit donc vous payer ou vous faire récupérer les heures supplémentaires que vous effectuez. Le non-paiement des heures supplémentaires est passible de travail dissimulé et peut aussi donner lieu à la prise d’acte de rupture du contrat de travail par le salarié.

L’article L3121-27 du code du travail pose en principe que la durée légale du travail effectif des salariés à temps complet est fixée à 35 heures par semaine. Toute heure accomplie au-delà de la durée légale hebdomadaire ou de la durée considérée comme équivalente est une heure supplémentaire qui ouvre droit à une majoration salariale ou, le cas échéant, à un repos compensateur équivalent (art. L3121-28).

Les heures supplémentaires s’apprécient à la semaine sauf en cas d’aménagement du temps de travail (art. L3121-29). La semaine débute le lundi à 0 heure et se termine le dimanche à 24 heures (art. L3121-35).

Le taux de majoration des heures supplémentaires est défini par l’article 4 de l’avenant n° 2 du 5 février 2007 à la convention collective nationale des CHR, qui prévoit :

- les heures effectuées entre la 36e et la 39e heure sont majorées de 10 % ;

- les heures effectuées entre la 40e et la 43e heure sont majorées de 20 % ;

- les heures effectuées à partir de la 44e sont majorées de 50 %.

L’article 5 de l’avenant n° 2 du 5 février 2007 prévoit que le paiement des heures supplémentaires peut être remplacé en partie ou en totalité par un repos compensateur de :

- 110 % pour les 4 premières heures ;

- 120 % de la 4e à la 8e heure ;

- 150 % pour les suivantes.

Ce qui donne concrètement : 

- 1 h 06 de repos pour chaque heure supplémentaire majorée à 110 % ; 

- 1 h 12 de repos pour une heure majorée à 120 % ;

- 1 h 30 de repos pour une heure majorée à 150 %.

Lorsque l’employeur mentionne intentionnellement sur la fiche de paie un nombre d’heures de travail inférieur à celui réellement effectué par le salarié, il commet le délit de travail dissimulé (Cass.soc. 8 juillet 2010, n° 09-40.270). L’employeur s’expose aussi à des sanctions pénales qui peuvent donner lieu à une amende de 45 000 € et d’une peine d’emprisonnement de 3 ans (art. L8224-1).

Le non-paiement des heures supplémentaires constitue aussi un manquement grave de l’employeur à ses obligations contractuelles. Le salarié est en droit de considérer que cette faute remet en cause la poursuite de son contrat travail. Il peut décider d’y mettre fin, aux torts de l’employeur, par la prise d’acte de la rupture de son contrat de travail. Le salarié demande ensuite devant le Conseil de prud’hommes la requalification de cette prise d’acte en un licenciement sans cause réelle et sérieuse. Si les griefs reprochés à l’employeur sont fondés, il y aura requalification.

#HeuresSupplémentaires#


Photo

Publié par Pascale CARBILLET



Commentaires
Photo
alain ALAIN

mardi 15 octobre 2019

Bonjour
petite question sur les heures supl via notre convention je voie deux taux
20 % ET 25 % pour le deuxieme socle
lequel en 2019
merci de votre retour
alain
Photo
Pascale CARBILLET

mardi 15 octobre 2019

De quelle convention collective parlez vous ? la convention collective des CHR du 30 avril 1997, et plus précisément son avenant n°2 du 5 février 2007 prévoit dans son article 5 relatif aux heures supplémentaires que les heures effectuées entre la 36ème te la 39ème sont majorées de 10%, puis de 20% pour les heures entre la 40ème et la 43ème et 50% pour les heures effectuées à partir de la 44ème heure. Ces dispositions sont toujours applicables.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

65 - ST LARY SOULAN

Restaurant La Pergola à Saint Lary Soulan (65) nous recherchons h/f Second(e) ou Chef de Partie confirmé(e) Postes en CDD 6 mois ou CDI (39h réelles et 2 jours Off toute l'année : 2 jours de fermeture). Embauche autour du 27 mai logement individuel tout équipé et de qualité. Faire parvenir CV

Posté le 18 mai 2024

Chef de cuisine H/F

59 - LILLE

Recherche CHEF DE CUISINE H/F créative, dynamique et organisé(e) pour restaurant bistronomique réputé. Expérience en semi gastronomique appréciée Travail en coupure, fermeture dimanche et lundi, demi journée plus. Salaire attractif avec prime, possibilité d'évolution, conditions de travail agréable

Posté le 18 mai 2024

Chef Exécutif (Responsable des cuisines) H/F

75 - PARIS 08

Très bel établissement parisien (Paris 8e), chic et festif, recherche h/f Chef exécutif plein temps / Cadre CDI. Responsabilités : Elaborer les menus en accord avec la direction générale, gestion de l'équipe, des fournisseurs, des achats et des approvisionnements. cecile_fredo@yahoo.fr

Modifié le 18 mai 2024