Jean-François Pantaléon, nouvel étoilé Michelin 2021

Nantes (44) Il avait quitté le monde étoilé pour retrouver plus de liberté et de simplicité… qui lui doivent aujourd'hui de gagner sa première étoile.

Publié le 02 avril 2021 à 14:05

Il y a une légère ironie dans la trajectoire de Jean-François Pantaléon, qui a ouvert Roza fin 2017, à Nantes : “J’ai appris à la dure auprès de grands chefs parisiens et j’ai précisément quitté le monde étoilé pour retrouver plus de liberté et de simplicité”, sourit le chef de 38 ans, pourtant loin de bouder sa nouvelle étoile : “C’est la reconnaissance de mon abnégation pendant de longues années.”

Après un bac général, ce natif de Saint-Nazaire obtient un BTS d’hôtellerie-restauration option cuisine à l’école hôtelière d’Orvault. Il officie très vite auprès de chefs étoilés. D’abord chez les locaux comme Éric Mignard (Castel Marie-Louise), Éric Guérin (La Mare aux oiseaux) et Philippe Vételé (Anne de Bretagne). Et ensuite à Paris, où il poursuit sa formation et apprend les bases auprès des grandes brigades – La Grande Cascade, Le Meurice, Apicius. Il reste d’ailleurs très marqué par la cuisine simple et travaillée de Jean-Pierre Vigato.

En 2011, il accepte son premier poste de sous-chef et revient à la Grande Cascade auprès de Frédéric Robert. Trois ans plus tard, il ouvre son premier restaurant dans la capitale, Coretta. Une belle adresse du XVIIe arrondissement, avant de revenir au pays pour ouvrir Roza, non pas en référence à une déclinaison latine bien connue, mais en hommage aux prénoms de ses deux filles…

 

Tourné vers la mer

Le restaurant est aménagé à l’image de Jean-François Pantaléon : volumes imposants, grands miroirs, banquettes en velours, tables en granit, petites alcôves avec vue sur la cuisine… Sans oublier la belle terrasse pendant l’été. Au déjeuner comme au dîner, le chef et son équipe de huit personnes (dont cinq en cuisine avec le chef pâtissier) font de la gastronomie sans chichi, mettant en valeur des produits locaux, légumes des maraîchages nantais et poissons des criées de Loire-Atlantique.

Les plats sont logiquement tournés vers la mer, ce qui n’empêche pas le chef d’être le spécialiste d’un ris de veau grillé particulièrement croustillant et d’affectionner l’anguille de Loire fumée. La cuisine qu’il a toujours voulu faire et qu’il ne changera pas. En tout cas pas chez Roza. Car, à l’avenir, Jean-François Pantaléon aimerait bien ouvrir un second établissement dans la cité des ducs de Bretagne. “Je rêve d’un mur de rôtisserie pour faire de la viande au feu comme Francis Mallman en Argentine.” Le rendez-vous est pris.

Michelin Michelin #nantes# #roza# #jeanfrançoispantaléon#


Publié par Pour Aletheia Press, Thierry Butzbach



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

69 - LYON 06

Responsable de Salle (H/F) en restaurant gastronomique franco-japonais Nous recherchons un Responsable de Salle (H/F) pour nous rejoindre au restaurant Saxifrage. Le Responsable de Salle sera responsable de la gestion et du bon fonctionnement du service en salle (18 places) dans notre établissem

Posté le 16 avril 2024

Serveur H/F

75 - PARIS 05

Bistro Paris 5ème recherche un(e) serveur/serveuse motivé(e) avec une capacité à travailler de manière autonome dans une équipe restreinte et expérimentée. Expérience préalable en restauration souhaitée. Si vous cherchez un poste évolutif, rejoignez-nous. 01.43.31.42.98.

Posté le 15 avril 2024

Chef de rang H/F

84 - CHATEAUNEUF DU PAPE

Le Restaurant La Mère Germaine (Michelin 1*), institution fondée en 1922 au cœur du célèbre village vigneron de Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse / Provence), recherche un chef de rang (H/F) en CDI ou contrat saisonnier. Sous la responsabilité directe du Responsable de salle, au sein d'une équipe de

Posté le 15 avril 2024