François Asselin : la prise de risque doit être encouragée et pas sanctionnée

Le président de la CPME, François Asselin, livre son sentiment sur la loi PACTE (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) et la vie de l'entreprise.

Publié le 27 juin 2018 à 18:31

Sur le principe de la loi PACTE :
Qu'on s'occupe des entreprises, qu'on veuille les faire grandir, est toujours une bonne nouvelle. Le format de la loi PACTE est novateur et intéressant avec à la fois des travaux menés de concert par des parlementaires et des chefs d'entreprise, une consultation publique puis bien sûr la concertation avec les organisations professionnelles. Sur le champ social, il n'y a pas grand-chose de plus que dans les ordonnances. Le délai pour se mettre en conformité annoncé doit être interprété avec prudence. Sur le droit à l'erreur, il y a des domaines comme l'hygiène ou sécurité où c'est impossible à appliquer. Concernant les allègements de charge, dont l'entreprise a besoin, la France est en fort déséquilibre budgétaire depuis plus de 40 ans. Avec quels moyens le Gouvernement va-t-il pouvoir les mettre en oeuvre ?

Inquiétudes :
Le prélèvement à la source est une complication supplémentaire importante qui va peser sur le chef d'entreprise et qui va coûter cher à l'entreprise.

Transmission, échec :
Les Allemands sont très protecteurs concernant le patrimonial et ils ont adapté une fiscalité très faible, pour éviter, par exemple, aux petites sociétés de se faire absorber par un groupe. Nous militons pour ça. Il faut donner aux petites entreprises les moyens de consolider leurs fonds propres pour les rendre pérennes. Le chemin reste long à parcourir pour ceux qui entreprennent. L'échec est parfois rédhibitoire et c'est absurde. Dans d'autres pays, un CV sans échec est presque suspect. On apprend dans l'échec. Vous savez, un chef d'entreprise connaît l'échec au quotidien : une tuile, une commande espérée qui ne tombe pas…  La prise de risque doit être encouragée et pas sanctionnée. Nous avons un vrai défaut culturel en France dans ce domaine.

Accès aux prêts :
L'adage on ne prête qu'aux riches, c'est valable pour les personnes physiques et morales. Il est essentiel de professionnaliser le modèle économique avec lequel on veut convaincre un banquier. Les branches, la CPME accompagnent les porteurs de projets dans ce sens.

Moral des entreprises :
Le chef d'entreprise doit rester optimiste, il doit montrer l'exemple, il n'a pas le choix. Sinon, globalement, l'économie va mieux qu'elle ne l'a été.

Formation :
Nous sommes dans une situation paradoxale avec des métiers en tension, par manque de compétences, et un chômage de masse, dont il faut sortir. Nous avons besoin de former. Je pense qu'on est en bonne voie sur l'apprentissage et la formation professionnelle, avec des mesures concrètes. Le plus gros problème à résoudre, c'est l'orientation, qui est un enjeu majeur.

Francois Asselin CPME loi pacte entreprise interessement participation forfait social


Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Barman(maid)

75 - PARIS 14

L'AFTER 3 rue de la gaité 75014 paris URGENT cherche barman en CDI à temps plein 39 h/semaine repos lundi et mardi salaire environ 2418€ brut/mois (avantage en nature d'un repas/jour) expérience exigée, tenue décontractée mais correcte acceptée, merc jeu et dim16h/1h, vend16h/2h, sam 16h/1h

Posté le 03 mars 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

75 - PARIS 03

Rejoignez l'aventure Matka Matka, futur restaurant gastronomique polonais du Marais, prépare son ouverture et recherche des talents pour compléter son équipe passionnée ! Que vous soyez passionné de cuisine, expert en service en salle, ou que vous souhaitiez partager votre amour pour la gastronom

Posté le 03 mars 2024

Plongeur - Aide cuisinier H/F

75 - PARIS 08

Restaurant Paris 8, recherche un Plongeur- Aide cuisinier. Avoir de l'expérience serait un plus. Horaire en coupure du dimanche soir au jeudi soir. Etre en règle (papiers) Contrat CDI. Parler un minimum français pour se faire comprendre. POSTE A POURVOIR IMMEDIATEMENT / 0756892182

Posté le 03 mars 2024