Édito du magazine du 4-10-2012 : "Trop, c'est trop"

Publié le 03 octobre 2012 à 17:10
Du gel du barème de l'impôt sur le revenu à la suppression des prélèvements libératoires sur les revenus du capital, en passant par la limitation de la déductibilité des frais d'emploi à domicile ou la création d'une tranche d'imposition sur le revenu à 45 %, le contribuable français va devoir réviser à la baisse son mode de consommation.

D'autant que les fameuses classes moyennes (en gros, presque tout le monde), courtisées par les hommes politiques comme jamais, ont déjà été lourdement pénalisées avant l'été par la suppression de l'exonération fiscale des heures supplémentaires, une décision qui relevait manifestement davantage d'une manoeuvre politicienne que d'une sage mesure de gestion des finances publiques.

L'activité de la profession étant intimement liée d'un côté à la marche des affaires (ça ne s'annonce pas très bien non plus) et de l'autre à la consommation des ménages (pour leurs loisirs notamment), l'enjeu sera d'autant plus fort au cours des prochains mois.

Et puis, comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule - souvenez-vous de l'expression très chiraquienne selon laquelle "les emm…, ça vole toujours en escadrille !" - il se trouve que les comptes sociaux ne sont pas plus florissants que ceux de l'État. Afin de trouver 4 à 5 milliards d'euros en 2013 pour la Sécurité sociale, le Gouvernement ne manque pas d'imagination : taxe sur la bière, hausse du prix du tabac, augmentation des cotisations des commerçants et indépendants…

Bref, si l'on ose dire, la richesse nationale - déjà lourdement affectée par la dépense publique - va subir une amputation supplémentaire de 25 à 30 milliards d'euros au motif du rétablissement des comptes de l'État. La profession est loin d'être épargnée par ce train de mesures.

Et comme la volonté de maîtrise de la dépense publique risque de ne pas porter ses fruits dans un avenir immédiat, il faut déjà réfléchir au budget 2014 : et voilà la TVA remise en question. Nous aurons forcément l'occasion d'en reparler.

Publié par L. H. R.



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Commis de salle / Runner H/F

13 - Arles

Les Maisons d’Arles<br><br>Nos maisons au cœur d’Arles proposent un environnement de travail dans des lieux uniques et de caractère, avec de véritables invitations au voyage dans une ambiance chaleureuse.<br><br>Avec une vision dynamique et profondément humaine des métiers de l’hôtellerie-restaurati

Posté le 22 mai 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

75 - PARIS 05

SECOND DE CUISINE (H/F) - Bistrot français Paris 5e 7j / 7 + 100 cverts / j. Cuisine française simple et de qualité. Profil: Leader, impliqué, cultivé, appliqué. 5 ans d'expérience en cuisine française dont 2 sur poste similaire. Contrat: CDI 42h, 2 coup. / 3 cont. 2500€ / 2800€ nets en f

Posté le 22 mai 2024

Commis de cuisine H/F

20 - L ILE ROUSSE

Restaurant familial sur l'ile Rousse (Corse), cherche à complétez son équipe en CUISINE/ PLONGE pour la saison. Le poste (h/f) est nourri/ logé. La direction de chez Paco, pour plus d'information n'hésitez à nous contactez. Chezpacoilerousse@gmail.com 06.10.28.23.50.

Posté le 22 mai 2024