Bunami, le burger à l'effiloché

Bordeaux (33) Ce concept bordelais revisite le burger avec des effilochés cuits à basse température et des sauces aux saveurs d'ailleurs. Bunami vise la franchise à l'horizon 2025.

Publié le 08 août 2023 à 16:20

Un burger sans steak, ni haché ni végétal ? Manon Debarle et Audrey Claudin relèvent le défi en misant sur l’effiloché. Les deux amies, toutes deux diplômées de l’Institut Paul Bocuse (rebaptisé depuis Lyfe), ont eu le déclic lors d’un dîner à quatre mains, entre amis. “Audrey est franco-américaine, j’ai vécu aux États-Unis, et on adore le pulled pork sandwich [à l'effiloché de porc, NDLR]. On avait décidé de cuisiner ça en faisant tout maison. Nos amis ont tellement adoré que ça nous a convaincues d’en faire notre concept”, raconte Manon Debarle.

Effiloché à la française

Bunami, lancé à Bordeaux en octobre dernier, a troqué le traditionnel fumoir américain contre une cuisson au four, à basse température, qui respecte “la texture tendre et moelleuse des produits, leur goût, les vitamines et les minéraux”. Les sept bunamis à la carte sont composés d’une viande (porc, agneau, poulet, bœuf), d’un poisson ou d’un légume, d’un bun artisanal, de garnitures signatures et de sauces barbecue. “Tout est fait maison, à base de produits frais. Nos sauces sont pimpées avec des épices, des aromates et des herbes fraîches, pour que chaque sandwich rappelle un voyage qu’on a pu faire ensemble, Audrey et moi”, précise Manon Debarle.

La franchise en ligne de mire

Côté décoration, l'architecte Jérémy Bergeaud (Duranto Studio) a créé l’ambiance d'un dinner américain, en y mêlant les codes d'un bistrot parisien.

Dès son ouverture, l’établissement et ses formules entre 15,5 € et 18 € séduisent une “clientèle qui veut manger rapidement, mais de manière gourmande, plutôt des CSP+, de 25 à 55 ans”. “On n’avait pas de budget pour une grosse communication, mais les sites locaux de bonnes adresses nous ont beaucoup aidées pour nous faire connaître”, avoue la cofondatrice.

Depuis avril, le tandem propose un service traiteur, avec trois formats disponibles de bunamis. Il espère ouvrir un deuxième point de vente, à Paris ou Toulouse, dès la fin du premier trimestre 2024, et poursuit son objectif initial : se lancer en franchise, si possible en 2025.

#pulledpork# burger


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - NANTERRE

LES EMPOTES - Traiteur gastronomique en Île de France Poste - SECOND DE CUISINE (H/F) - équipe jeune 7-8 personnes. Restauration innovante et gastronomique - dans l'air du temps! Sans coupure (8h-16h) / 39h semaine - Lundi au vendredi Salaire 2600-2800€ brut selon profil. Candidatez à paul@les

Posté le 23 février 2024

Cuisinier H/F

58 - MOUX EN MORVAN

Restaurant Beau-Site en plein cœur du Morvan, recrute CUISINIER H/F. Possibilité de logement. Salaire motivant selon profil. Contrat CDD 39h, 2 jrs de congés/sem. Fermé mardi. Horaire à définir lors de l'entretien. Cuisine traditionnelle faite maison. Ambiance familiale. 03.86.76.11.75. beausite.mo

Modifié le 23 février 2024

Responsable de salle H/F

51 - L EPINE

Groupe indépendant Les Maisons Privées recherche pour son établissement Aux Armes de Champagne (51) situé à 30 minutes de Reims, un(e) Responsable de salle / Adjoint(e) de Direction (H/F). Votre principale mission sera la Gestion du restaurant bistronomique et indirectement la partie hôtelière. Vo

Posté le 23 février 2024