Création hôtel 3* : peut-on utiliser l'indice du coût de construction pour une première évaluation ?

bonjour, Je suis en cours d'étude de faisabilité et d'opportunité. Pour la création d'un hôtel 3* en zone rurale, à proximité d'une petite ville touristique dans le nord-est, vous paraît-il judicieux d'utiliser l'indice du coût de construction pour une première évaluation de l'investissement nécessaire pour la création des murs ? Merci Michel Gestion - Marketing | MO | lundi 30 juillet 2007

Achat d'un restaurant : comment demander au vendeur d'accepter un contrôle de la DSV ?

bonjour, je suis toujours avec mon mari en train d'essayer d'acquerir un restaurant, lui est cuisinier.. nous avons fait une offre orale pour le restau mais l'un des deux associés n'est pas d'accord sur le prix.. nous nous demandons, dans quelle mesure nous pouvons demander au vendeur du fond de commerce, d'accepter un controle de la DSV (ou autre organisme) afin de voir si tout est aux normes (et si c'est possible) et le cas echeant deduire le prix des travaux au prix de vente pourquoi pas ... car nous avons peur dêtre dans l'obligation de faire de travaux de mises au normes apres l'achat .. merci de vos conseils... sarah Gestion - Marketing | kaleegwan | samedi 28 juillet 2007

Investissement d'un second site : est-il vrai que l'on paye moins d'impôts sur les bénéfices ?

Bonjour, j'ai souvent entendu que pour payer moins d'impots sur les benefices de la société il fallait réinvestir, et qu'ouvrir de nouveaux sites permettait de defiscaliser. Ces déductions d'impots se limitent-elles aux nouveaux amortissements et frais financiers (intérets) ou existe-il un moyen de déduire directement une partie de l'investissement de son benefice ? merci d'avance pour votre aide ! Gestion - Marketing | STF | mardi 24 juillet 2007

Prestation cuisine à domicile : la TVA est-elle à 5,5 ou 19,6 % ?

J aimerais savoir si mon expert comptable peut-être responsable dans le cas suivant et prendre à sa charge le coût: J aimerais savoir si mon expert comptable peut-être responsable dans le cas suivant et prendre à sa charge le coût: Mon expert comptable m'a toujours dit que la prestation (pour la cuisine à domicile) était celle d'un traiteur (alors que le jugement de 2004 disait le contraire) et qu'il approuvait les comptes de ma société. Mon S A R L a donc déclaré de la tva à 5,5%, alors que les impôts disent que c'est de la TVA à 19.6% et donc me réclament la différence sur 3 ans. Merci pour votre réponse. Gestion - Marketing | vincentsudel | vendredi 13 juillet 2007

Caution contre les resquilleurs : demandez-en une que vous rendrez après le dernier encaissement

Merci à Muriel Robin pour la mise en évidence de la tension palpable lors des encaissements individuels des grosses tables. La réunion des fêtards avides de petits matériels et quelquefois, belliqueux, peut transformer le restaurateur en agent de l’ordre public. Pour y remédier, demander une caution que vous rendrez après le dernier encaissement. Gestion - Management - Marketing | André Picca - auteur | mardi 10 juillet 2007

Augmentation des prix : comment ne pas perdre de clients et continuer à les fidéliser ?

Bonjour, J'ai décidé d'augmenter un petit les prix de ma carte Cette hausse est prévue pour la rentrée de septembre. Ayant opté pour des prix très abordables lors de l'ouverture, nous avons pu très vite fidéliser. L'objectif est d'arriver à ne pas perdre de clients et de continuer à fidéliser. hausse de 20c€ sur nos plats à 4€ et 4.2€, faisant passer nos menus de 5.50 à 5.70€ et de 6.9€ à 7.1€ quelle est la façon la plus douce de faire passer cette hausse, si minime soit-elle? merci Gestion - Marketing | BENOIT | vendredi 6 juillet 2007

Développement d'un concept : comment et où trouver des investisseurs ?

Bonjour, j'ai crée un concept de restauration rapide basé sur les pastas, salades de pâtes, etc...comme on en voit pas mal en ce moment me direz-vous... Cependant, tout a été pensé pour être duplicable très facilement. Le design a été réalisé par une société de communication les sauces des pasta sont exclusivement réalisées pour nous le mode de fonctionnement nécessite peu de main d'oeuvres et de savoir faire. Un pilote existe depuis 1 an maintenant, ce qui nous a permis d'optimiser les recettes, le mode de fonctionnement et de pouvoir réaliser un 'cahier des normes', petite guide idéal pour un éventuel 2ème local. Cependant, ce pilote souffre d'un emplacement peu stratégique, dont le CA n'est pas très vendeur.(nous ne fonctionnons que le midi, étant situé sur un tertiaire, alors qu'il faudrait travailler le matin et l'am. en plus) Nous avons préféré ne pas investir lourdement sur un emplacement dans un 1er temps afin de valider notre idée. Maintenant, nous sommes tout à fait prêts pour ouvrir en N°1 ou centre commercial et sommes persuadées du bien fondé de notre idée. Tout est en place, le plus dur a été fait, reste à partager pour mieux se développer L'idée est de trouver des investisseurs prêts à rentrer dans le projet, ce qui nous permetttrait d'acquérir un ou plusieurs emplacements tops. En oubliant les banques, vers qui me tourner? merci Gestion - Marketing | BENOIT | jeudi 5 juillet 2007

Enquête exclusive : la qualité dans les chaînes de restaurant en France

Le magazine UFC Que Choisir bien connu de tous pour ses prises de positions et son sérieux va sortir le 26 juin une enquête exclusive sur la qualité dans les chaines de restaurant en France. Près de 19 000 lecteurs abonnés ont donné leur avis sur 23 enseignes de chaine dont Campanile qui est toujours curieusement associée aux restaurants...c'est probablement sa campagne très remarquée 'A volonté' des années 90. Le résultat de cette enquête me parait très révélateur de la mutation que vit depuis quelques années le secteur de la restauration, même si les chaines de restauration en France ne pèsent que 2% du nombre d'établissement total et 10% de chiffre d'affaires global de la C.A.H.D (Consommation Alimentaire Hors Domicile). Bref, les 10 enseignes les plus appréciées sont dans l'ordre; Bistrot du Boucher, Courtepaille, les Brasseries Flo, Chez Clément, Taverne de Maitre Kanter, Restaumarché, La Criée, Campanile, Amarine et Buffalo Grill. Deuxièmement on peut découvrir que les critères sur lesquels les consommateurs ne sont plus disposés à plaisanter sont: L'hygiène globale de l'établissement, la justification du niveau de prix pratiqué et le contact sincère et compétent avec le personnel. Ce que m'inspire cette enquête d'UFC Que Choisir est d'une part que sur les 10 enseignes les plus appréciées 9 d'entre elles sont traditionnelles et d'autre part que les critères sur lesquels le consommateur ne pardonne plus constituent tout simplement les fondamentaux du métier. Et vous qu'en pensez-vous? Gestion - Marketing | Bernard Boutboul | samedi 23 juin 2007

Calcul de rentabilité en fiche technique : pourquoi n’intégrer que les frais de personnel de production ?

je souhaiterai avoir une explication concernant le fait de n'intégrer que les frais de personnel de production dans les fiches technique présentées dans votre journal. quel est l'objectif puisque cela ne peut servir à calculer le prix de vente? d'autre part comment calculez vous le cout de personnel par portion? merci de me répondre Gestion - Marketing | maquin | mardi 12 juin 2007

Ratio matières premières : doit-on englober le coût du conditionnement jetable dans le calcul du ratio ?

Bonjour, Le ratio matières premières, cheval de bataille de tout bon gestionnaire. Je dirige un resto type rapide (50% sup place, 50% à emporter) pâtes, salades, sandwichs... En regardant les ratios auxquels on doit se référer pour savoir s'il on est dans le vrai ou non (en l'occurence 30%), une question me turlupine depuis quelques jours. Je surveille de trés prés les coûts matières et emballages et pourtant, je n'arrive pas à atteindre cette cible. Doit-on englober le coût du conditionnement jetable dans le calcul du ratio ou non? Sinon, je ne comprends pas comment certains concepts de resto rapides proches du notre afdfiches des coûts matières de l'ordre de 27 à 30%... Gestion - Marketing | BENOIT | lundi 11 juin 2007