×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

La CAT : "Pour 2022, laissez-nous travailler"

Vie professionnelle - lundi 17 janvier 2022 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

La Confédération des acteurs du tourisme (CAT), qui regroupe des acteurs comme l'UMIH, le GNC, le SNRT, les Entreprise du voyage, le Seto, les Domaines skiables de France... se sont réunis en ce début d'année. La confédération demande à ce que des mesures urgentes soient prises pour passer le cap de la cinquième vague épidémique de Covid-19.



'Laissez-nous travailler pour que la France reste la 1ère destination touristique mondiale.' Tel est le voeu de la Confédération des acteurs du tourisme pour 2022.
© GettyImages
'Laissez-nous travailler pour que la France reste la 1ère destination touristique mondiale.' Tel est le voeu de la Confédération des acteurs du tourisme pour 2022.

“Pour 2022, laissez-nous travailler pour que la France reste la première destination touristique mondiale.” Tel est le voeu formulé par les membres de la Confédération des acteurs du tourisme (CAT) pour l'année 2022 lors d'une réunion de rentrée. "Pendant cette crise, nos activités ont démontré toute leur utilité. Nous sommes essentiels à l’économie et à la société de notre pays, nous sommes cet art de vivre à la française : la convivialité, le vivre ensemble et le partage, source d’innovations et de nouvelles coopérations”, a indiqué la confédération dans un communiqué de presse. 

À très court terme, estiment ses membres, “des mesures urgentes doivent être prises pour passer le cap de la cinquième vague (épidémique)” :

• la révision des paliers d’accès pour la prise en charge des frais fixes et l’activité partielle, de façon à rendre les entreprises réellement éligibles à ces aides ;

• des exonérations et des allégements de charges pour accompagner le maintien et l’attractivité de nos emplois et comme condition indispensable au rebond du tourisme en 2022 ;

• les prêts garantis par l’État (PGE) doivent être traités de manière particulière par rapport aux autres dettes de l’entreprise et ne doivent en aucun cas marquer l’entreprise au 'fer rouge' vis-à-vis du secteur bancaire. Les entreprises du tourisme ne pourront pas faire face à la fois à la dette PGE et à l’obligation d’investir pour renouveler leurs offres pour rester compétitives au niveau européen et mondial.

"Nous portons l’ambition collective de renouer avec la compétitivité pour rester la première destination touristique mondiale et réussir les grands événements sportifs internationaux de 2023 et 2024", conclut le CAT.

#CAT

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services