×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Reprise : les entreprises de spiritueux "regardent 2021 avec un optimisme raisonné" selon Jean-Pierre Cointreau

Vie professionnelle - vendredi 25 juin 2021 11:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Depuis l'instauration du Brexit, la France est désormais le premier pays producteur européen de spiritueux. Un secteur constitué à 90% de petites et moyennes entreprises et qui représente 100 000 emplois. Cette semaine, la Fédération Française des Spiritueux s'est exprimée sur les conséquences de la crise traversée.



Jean-Pierre Cointreau au micro et Thomas Gauthier, directeur général de la FFS.
Jean-Pierre Cointreau au micro et Thomas Gauthier, directeur général de la FFS.

« 2020 a été une année compliquée, nécessitant une adaptation permanente sur le sanitaire, humain et économique. Aujourd’hui nous regardons 2021 avec un optimisme raisonné » indique son président, Jean-Pierre Cointreau. La fermeture des cafés, des bars, des discothèques comme l’arrêt du travel retail et de l’événementiel ont pesé sur les résultats. La hausse de 4,2% en volume constaté dans la GMS n’a pas compensé la baisse des ventes en CHR qui a chuté de 45% en volume l’an dernier. L’export n’échappe au recul avec une baisse de 8,4% en volume et 19,4% en valeur avec 48,5 millions de caisses, soit le plus faible niveau d’expéditions depuis 2009. La FFS, qui représente 250 entreprises dont 90% de PME, avec un portefeuille de 800 marques, constate que 73% des entreprises adhérentes ont enregistré une diminution de leur chiffre d’affaires, pour l’essentiel entre – 10% et – 30%. Pour celles travaillant essentiellement avec le circuit des CHR, cette baisse concerne 92% d’entre-elles et se situe majoritairement entre – 30 et – 50% de chiffre d’affaires. 43% ont dû reporter des investissements productifs et 72% ont fait appel aux mesures de soutien de l’Etat. Le tout dans un contexte de consommation structurellement en baisse. La consommation par habitant a diminué de 6,8% entre 2014 et 2019. Les spiritueux ont été toutefois les plus dynamiques lors des phases de réouverture des CHR. Les produits consommés la nuit ont quant à eux énormément souffert. En 2020, d’après CGA, relaye encore la FFS, 12% des établissements du hors domicile ont définitivement fermé à cause de la pandémie : 9,3% de bars de nuit, 10,2% d’hôtel, 11% de bars-restaurants, 11% de bars de jours, 12,6% de restaurants, 20,2 de loisirs et 21,6% de discothèques.

De nouveaux engagements

« Il faut maintenant que la reprise qui s’annonce se pérennise, pour devenir résolument optimistes. De cette période particulière, nous retenons aussi certains enseignements, en particulier pour répondre aux attentes des citoyens en matière de développement durable et de promotion d’une consommation responsable » ajoute Jean-Pierre Cointreau. Depuis 2019, la filière s’est engagée à faire en sorte que « le verre ne soit jamais un déchet » avec 100% de recyclage du verre à horizon 2029. Les emballages et l’eau sont également des chantiers importants au sein de la RSE. La FFS est enfin membre fondateur de Prévention et Modération, créé dans le cadre de la « révolution de la prévention » souhaitée par le président de la République, Emmanuel Macron.

#spiritueux #FFS #jeanpierrecointreau #emmanuelmacron #reprise #reouverture #alcool #cga #enquete


Sylvie Soubes