×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les fêtes de Bayonne annulées pour la deuxième année consécutive

Vie professionnelle - jeudi 15 avril 2021 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Bayonne (64) Il n'y aura pas plus de fêtes de Bayonne en 2021 qu'il n'y en a eu en 2020, comme à Dax et Orthez. Nouveau coup dur pour les cafetiers et restaurateurs, pour qui ce rendez-vous est habituellement un élément essentiel de la saison, en plein coeur de l'été .





"C'est une déception pour la deuxième année consécutive, mais pas vraiment une surprise", explique Jean-Pierre Istres, président l'Umih Pays basque, après l'annoncede l'annulation de l'édition 2021 des fêtes de Bayonne, prévues du 28 juillet au 1er août. "Si on s'attend à ce que les restaurants rouvrent cet été avec des mesures de distanciation et de jauge, poursuit Jean-Pierre Istres, on ne peut pas s'imaginer avoir des centaines de milliers de gens dans les rues de Bayonne en train de boire et manger."

Une déception partagée par tous les membres de la commission extra municipale des fêtes composée d'élus municipaux, de représentants des associations et de professionnels, réunie le 14 avril : “La mort dans l’âme mais en personnes responsables, nous considérons que les fêtes ne peuvent se tenir”, a indiqué le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray. Plus qu’un débat, c’est un constat qui a débouché sur cette décision. "Les conditions ne seront pas réunies pour organiser ce grand rendez-vous dans les contraintes sanitaires qui auront encore cours cet été. C’est une décision difficile, tant les fêtes procèdent du fait social, culturel et économique de notre ville.”

“On s'attend cet été à une vague touristique au moins aussi importante que l'été dernier”

Le sous-préfet, Philippe Le Moing-Surzur, se félicite lui d’une décision prise “en responsabilité alors que la tenue des fêtes n’était tout simplement pas envisageable. On a quasiment la certitude qu’en juillet nous n’aurons pas encore un taux de population vaccinée qui permettrait un désserrement de l’étau au point d’organiser un rassemblement d’un million de personnes sur cinq jours.”

La mairie travaille sur un programme d’animations de la ville à partir du 15 juillet pour proposer un rendez-vous par jour dans le respect des conditions sanitaires imposées. "Cela ne remplacera pas les fêtes de Bayonne certes, prévoit Jean-Pierre Istres. Mais il y a des choses à créer autour de la musique en plein air pour favoriser l'animation culturelle et faire venir les gens. On s'attend cet été à une vague touristique au moins aussi importante que l'été dernier avec une clientèle française. Ce ne sera pas les fêtes de Bayonne. Mais je pense qu'il va falloir du temps avant de retrouver le modèle des fêtes tel qu'on l'a connu dans la vie d'avant."

Une annulation qui va pénaliser l’activité des cafés et restaurants. S'il y a peu de chiffres validés sur les retombées économiques, beaucoup de professionnels de la restauration estiment que cette semaine pèse pour un tiers de leur bilan annuel.

#bayonne #umih


Cyrille Pitois