×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Indemnisation des fonds de commerce des discothèques : les départements Umih écrivent à leurs députés et sénateurs

Vie professionnelle - lundi 1 mars 2021 13:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      





Après une année de fermeture totale, les discothèques auront beaucoup de mal à rouvrir. Pire, « l’état d’urgence sanitaire, qui a été repoussé au 30 juin 2021, sera inévitablement suivi d’un état d’urgence transitoire, la perspective de réouverture pour les discothèques n’est pas avant fin 2021 ». Une situation dénoncée depuis plusieurs mois par les organisations professionnelles et notamment par la présidente de l’Umih Centre Val de Loire et du Loir-et-Cher, Sabine Ferrand, qui est la première à avoir défendu l’instauration d’une indemnisation des fonds de commerce pour les discothèques. Celle-ci a d’ailleurs écrit récemment aux députés. L’ensemble des départements de l’Umih rejoignent désormais le mouvement en s’adressant à leurs députés et sénateurs. Même si des aides ont été mises en place par le Gouvernement, il faut pouvoir imaginer l’avenir. « A ce stade, nous ne parlons plus seulement de la survie des discothèques, nous parlons aussi de la survie des familles des chefs d’entreprises et de la survie de vies entières d’entrepreneurs. Nous devons leur offrir la possibilité de rebondir ». Les professionnels dans leur ensemble demandent aujourd’hui que soit étudiée ce principe d’indemnisation des fonds de commerce des discothèques et « de soutenir cette proposition auprès du Gouvernement ». Une solution pleine de bon sens.

#coronavirus #covid19 #sabineferrand #indemnisation #discotheques #fondsdecommerce

 


Sylvie Soubes