×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'U2P réaffirme son soutien aux CHR au slogan : Fermer Tue !

Vie professionnelle - vendredi 11 décembre 2020 17:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Laurent Munerot, président de l'U2P.
© U2P
Laurent Munerot, président de l'U2P.

L’U2P sera présente lundi 14 décembre lors du rassemblement national organisé à Paris, sur l’Esplanade des Invalides, par les organisations professionnelles CHR. L’Union des entreprises de proximité réaffirme son soutien au secteur, craignant également un « point de non-retour » pour bon nombre d’entreprises.  « Si nous attendons le 20 janvier, comme annoncé par le Gouvernement, nous risquons d’avoir beaucoup de disparitions d’entreprises. N’oublions pas que le danger qui plane sur ces entreprises, vitales à l’économie et à la culture de notre pays, plane aussi sur l’ensemble de l’économie de proximité. Il y a également un réel danger humain derrière ces fermetures : les chefs d’entreprise sont en détresse, et chaque jour qui passe empire la situation » affirme le président de l’U2P, Laurent Munerot. Si le secteur devait s’écrouler, il entrainerait avec lui des milliers d’entreprises, rappelle l’U2P. « Un problème culturel se poserait également, ajoute l’organisation professionnelle. Comment imaginer faire de 2021 l’année de la Gastronomie comme le souhaite le Premier Ministre Jean Castex, si plus d’un établissement sur deux se voit contraint de fermer ses portes ? ». Autre aspect soulevé : « Pendant que les restaurants ont été fermés, la restauration collective dans les écoles ou entreprises est quant à elle restée ouverte : cela montre que des solutions peuvent être trouvées ensemble pour garantir une ouverture, et ainsi éviter la mort de milliers d’entreprises ». Pour Laurent Munerot, « mises bout à bout, les périodes de fermetures administratives des cafés et restaurants avoisinent les 6 mois sur 2020 – sans parler des hôtels, sans touristes depuis mars dernier: c’est la moitié d’une année sans chiffre d’affaires pour ces entreprises ! Malgré les aides mises en place, l’Etat est loin de compenser ce manque à gagner, sans parler des charges fixes. Nous demandons donc un accompagnement encore plus poussé de ces entreprises – il en va de leur survie ». L’organisation professionnelle réclame notamment cette amélioration du dispositif d’aides : « Si le Gouvernement a garanti un renforcement des aides à hauteur 10 000 euros ou une indemnisation de 20 % du chiffre d’affaires mensuel, via le fonds de solidarité, ces aides doivent s’appliquer à compter du mois de novembre, mois qui a été complètement impacté par le reconfinement. » Et aborde comme slogan à l'égard des CHR : Fermer Tue !

#coronavirus #covid19 #u2P #laurentmunerot #jeancastex #manifestation #confinement 


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services