×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

1 professionnel sur 2 n'est pas à jour de ses loyers

Vie professionnelle - jeudi 22 octobre 2020 12:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le Groupement National des Indépendants (GNI) publie un état des lieux chiffré des loyers. L'enquête a été réalisée auprès de 1 420 professionnels, hôteliers, cafetiers, restaurateurs, traiteurs organisateurs de réceptions et discothécaires en septembre et octobre. Principaux résultats.





  • 1 professionnel sur 2 n’est pas à jour de ses loyers
  • 80% des professionnels se sont adressés à leur bailleur (90% à Paris) mais une large majorité n’a pas reçu de réponses
  • 55% n’ont bénéficié d’aucune aide, ni annulation, ni report
  • 27% ont bénéficié d’une mesure de report de loyers, le plus souvent de deux à trois mois
  • 18% ont bénéficié d’une remise de loyer, le plus souvent limitée à un mois
  • 87% des bailleurs des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration sont des privés
  • Pour 1 professionnel sur 4, les relations avec leur bailleur se sont dégradées 
  • Pour 15% les premières menaces d’actions judiciaires en expulsion sont annoncées et pour 7% elles sont mises en œuvre
  • Moins de 2% ont saisi le médiateur, 36% n'ont pas connaissance du dispositif et 57% estiment qu'il n'y a pas de résultat à attendre
  • Pour 2 parisiens 3, le montant des loyers mensuels est supérieur à 10 000 euros
  • Pour 97% des professionnels, les aides de l’Etat perçues pendant la période de fermeture obligatoire ne couvrent pas les charges (le reste à charge est de 5 000 euros pour 76% des interrogés)

#enquete #gni #loyer #coronavirus #covid19

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services