Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Réunion à Bercy avec les discothèques : l'accès aux aides va être amélioré

Vie professionnelle - lundi 21 septembre 2020 10:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Un nouveau tour de table a eu lieu la semaine dernière avec les organisations professionnelles et le ministre délégué en charge des TPE et des PME autour des discothèques.



Les représentants des discothèques ont été de nouveau reçus à Bercy.
© GettyImages
Les représentants des discothèques ont été de nouveau reçus à Bercy.

Alors que les discothèques sont toujours fermées, des dirigeants du Groupement National des Indépendants (GNI), de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), du Syndicat national des discothèques et des lieux de loisir (SNDLL) et de Association française des exploitants de discothèques et dancings (AFEDD) ont été une nouvelle fois reçus ce vendredi 18 septembre par Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, en charge des TPE et des PME. Une réunion qui aura duré deux heures et au cours de laquelle plusieurs mesures ont pu être obtenues. Ainsi, l’accès au volet 2 du fonds de solidarité pour les établissements classés P, a été reconduit jusqu’à la fin de l’année 2020 selon les mêmes critères que ceux annoncés en juillet, soit une aide à la prise en charge des frais fixes dont les loyers jusqu’à 15 000 euros par mois. L’accès au volet 2 du fonds de solidarité va être étendu aux entreprises dont les dirigeants ont des pensions de retraites de plus de 1 500 euros (et qui étaient jusqu’à présent exclus du dispositif). Et le calcul de l’aide sera modifié pour permettre une meilleure prise en charge : l’aide sera égale à la somme des dettes de l’entreprise incluant les loyers commerciaux ou professionnels. Ces annonces vont faire l'objet d'un décret qui sera pris dans les prochains jours précise Bercy. « En complément, j’appelle ces entreprises à se joindre à la réflexion que j’ai initiée sur la refonte de certains de nos modèles économiques. Nous devons travailler collectivement sur des solutions à long-terme pour ce secteur » a déclaré le ministre au terme du tour de table. Le GNI, l’Umih et le SNDLL ont, de leur côté, publié un communiqué commun dans lequel les organisations professionnelles se disent « confiantes et satisfaites », soulignant des « propos pragmatiques et rassurants pour l’avenir » même si aucune date de réouverture n’est pour l’instant envisagée, compte tenu de l'évolution de la situation sanitaire.

 

#discotheques #nuit #alaingriset #coronavirus #covid19



Bercy rappelle que les discothèques entrent également dans les dispositifs suivant :
  • Prise en charge à 100% de l’indemnité d’activité partielle pour les heures non travaillées jusqu’à fin décembre 2020.
  • Exonération automatique de cotisations sociales au titre de la période d'emploi comprise entre le 1er février 2020 et le 31 mai 2020.
  • Prêt garanti par l’Etat (PGE) qui s’adresse aux entreprises et aux professionnels, quelle que soit leur taille, leur activité et leur statut juridique.
  • Avances remboursables qui sont destinées aux petites et moyennes entreprises qui n’ont pas accès au PGE pour une dotation de 500 millions d’euros.
  • Prêts participatifs qui sont destinés aux très petites et petites entreprises (moins de 50 salariés) ayant des difficultés à obtenir un PGE, afin de leur permettre à la fois de reconstituer de la trésorerie et d’améliorer leur structure de bilan (prêts à rembourser en 7 ans).