×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

#Coronavirus : La ville de Versailles renonce, le temps de leur fermeture, au paiement des loyers et des droits de terrasse

Vie professionnelle - lundi 20 avril 2020 12:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


la rue de la Paroisse, à Versailles (78).
© GettyImages
la rue de la Paroisse, à Versailles (78).

François de Mazières, maire de Versailles (78), a annoncé que la ville renonce, le temps de leur fermeture, au paiement des loyers et des droits de terrasse. Un manque a gagné estimé à 500 000 €. 

Ainsi, elle ne fera pas payer, le temps de leur fermeture :

  • les droits de terrasse des cafés et restaurants,
  • les loyers des emplacements extérieurs des commerçants de l’ensemble des cinq marchés, ainsi que des emplacements situés dans les halles du marché Notre-Dame, dont elle est propriétaire,
  • les loyers des échoppes appartenant à la Ville, dans les Carrés Saint-Louis.

En outre, 5 000 premiers masques, fournis par la Région Ile-de-France, ont été distribués aux commerçants restés ouverts, en priorité à ceux qui sont le plus directement en contact avec les clients (épiciers, boulangers, bouchers, primeurs, crémiers, etc.).

"Les commerces sont très durement impactés par le confinement. Sans activité, leur situation financière est, pour nombre d’entre eux, devenue critique, notamment dans une ville comme Versailles, du fait du montant élevé des loyers. Si certains propriétaires se proposent d’en réduire le montant, d’autres n’envisagent que dans différer le paiement, ce qui ne fait que reporter le problème, les commerçants n’ayant pu réaliser de recettes durant la fermeture de leur boutique", explique le maire, qui poursuit : "Une fois la reprise d’activité possible, ils auront en effet à nouveau besoin de trésorerie pour redémarrer et de fonds propres pour absorber les pertes".

#Coronavirus #Versailles

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services