×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

#Coronavirus : la CAT et ADN Tourisme adressent un courrier commun à Jean-Baptiste Lemoyne

Vie professionnelle - vendredi 10 avril 2020 16:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés


Les activités du tourisme sont un levier essentiel de l'emploi en France.
Les activités du tourisme sont un levier essentiel de l'emploi en France.

Le tourisme a été le premier secteur impacté par la crise sanitaire mondiale du covid-19 et il sera sans doute le dernier à sortir la tête. Dès le 3 mars, la Confédération des acteurs du tourisme (CAT), demandait au Premier ministre, un ‘plan de survie’ en faveur des entreprises de la filière déjà touchées par d’importantes baisses, alors que le confinement n’était pas encore à l’ordre du jour en France. Cette semaine, Roland Héguy, président de la CAT et Christian Mourisard, président d’ADN Tourisme, la nouvelle structure qui réunit les organismes institutionnels du tourisme (Offices de Tourisme de France, Tourisme & Territoires et Destination Régions), ont adressé un courrier commun au secrétaire d’Etat au tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, pour que soit reconnu l’Etat de catastrophe naturelle sanitaire, qui obligerait les assureurs à couvrir les pertes d’exploitation pour toutes les entreprises concernées. « Nous ne sommes pas dans l’acharnement. Force est de constater que les assurances ne participent pas à la solidarité nationale. Elles continuent une à une à se dédouaner de leurs obligations en se rangeant derrière des règles juridiques. Nous demandons à la Fédération Française de l’Assurance de faire preuve de pragmatisme et d’humanité dans la gestion des dossiers des entreprises du tourisme » indique Roland Héguy. Continuer à faire vivre les destinations est aussi l’objectif d’ADN Tourisme qui, parralèllement, est en train de mettre en place plusieurs dispositifs qui vont permettre d’évaluer l’activité de ses adhérents ou de remonter les bonnes pratiques à partager dans les mois à venir. La filière tourisme représente 2 millions de salariés en France, 8% du PIB français et elle est parmi les plus créatrices d'emploi. 

#coronavirus #virus #covid19 #CAT #ADNTourisme #RolandHeguy #ChristianMourisard

Sylvie Soubes