×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Grèves : les acteurs du tourisme en réunion de crise

Vie professionnelle - jeudi 19 décembre 2019 10:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés




La Confédération des Acteurs du Tourisme (CAT) qui recouvre l’hôtellerie-restauration, les tour-opérateurs, les agences de voyage, l’hôtellerie de plein air, les résidences de tourisme, les domaines skiables, les transports de voyageurs, les transports fluviaux et l’évènementiel, s’est réunie en cellule de crise mercredi 18 décembre. « Toutes les activités du tourisme sont touchées de plein fouet ; c’est toute une filière qui se trouve gravement fragilisée » déplorent ses membres, constatant une multiplication des annulations de séjours touristiques : (transport, hôtel, voyages en France et à l’étranger) et d’événements professionnels (séminaires, spectacles), la perturbation des organisations de services de transports routiers de voyageurs, une  baisse de fréquentation de 50% en moyenne dans les restaurants des grandes villes ou encore l’effondrement désormais effectif des réservations pour la période de Noël, notamment en montage. Les agences de voyages et les tours opérateurs affichent une baisse de réservations de 50% par rapport à la même période en 2018, (année déjà impactée par le mouvement gilets jaunes). « Cette baisse d’attractivité favorise la concurrence d’autres pays réceptifs et les pertes d’activités des professionnels durant cette période ne seront jamais rattrapées » soutient la CAT dont les membres appellent « à la responsabilité collective » en cessant de mettre le pays à l’arrêt.  « Trop c’est trop ! Le droit de grève existe dans notre pays mais nous ne pouvons pas accepter qu’il fragilise la France et mette en danger des entreprises et leurs salariés. Tous les efforts pour développer l’attractivité touristique de la France sont balayés par ces mouvement sociaux qui nuisent à l’image de notre pays et à son développement touristique » s’exaspère Roland Héguy, président de la CAT.

#Greve #Greves #CAT #Tourisme