Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

La Cité de la gastronomie de Lyon ouvre ses portes

Vie professionnelle - lundi 21 octobre 2019 10:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

LYON (69) Située au coeur du Grand Hôtel-Dieu, la Cité de la gastronomie de Lyon a ouvert ses portes le 19 octobre au public. À travers sa thématique faisant le lien entre gastronomie, bien-être et santé, elle est destinée à valoriser le repas gastronomique des Français à l'international, mais également tous les acteurs de la filière, tels qu'artisans, producteurs et cuisiniers.



C’est un projet qui était attendu depuis de longue date par les Lyonnais. Portée depuis 2012 par la métropole de Lyon, la Cité de la gastronomie est le point final de la réhabilitation du Grand Hôtel-Dieu, monument historique emblématique de la ville. Situé dans le Dôme des Quatre-Rangs, la partie la plus ancienne du bâtiment datant du début du XVIIe siècle, ce nouvel équipement culturel est voué à devenir un haut lieu touristique de la ville, avec 300 000 visiteurs attendus par an. Dans cette optique, 20 M€ ont été investis, financés par 11 entreprises mécènes, les collectivités locales (métropole de Lyon, ville de Lyon), l’État et Magma Cultura, la société chargée de l’exploitation du site, sous délégation de service public.

Nous abordons toutes les facettes de la gastronomie. Il s’agit de mettre en valeur le repas gastronomique des Français qui a été inscrit à l’Unesco, la gastronomie lyonnaise mais aussi l’ensemble des professionnels de la filière. Mais la Cité est aussi un lieu d’éducation et de transmission qui présente tous les enjeux liés à l’alimentation de demain, à la santé et au bien-être, et cela dans le monde entier”, explique Florent Bonnetain, directeur de la Cité internationale de la gastronomie.

 

Un parcours immersif autour du “bien-manger”

Pour présenter ces thématiques, le parcours est composé de six espaces dédiés sur une surface totale de 4 000 m2. La visite est placée sous le signe de l’immersion afin de proposer des expériences sensorielles, ludiques et pédagogiques au grand public, associée à un espace de dégustation et à une programmation variée. La Cité se positionne également comme un lieu rassembleur et une vitrine pour les professionnels, tels que les cuisiniers, artisans ou producteurs du monde entier qui seront invités à présenter leur savoir-faire sous forme d’ateliers. “Cette Cité est ouverte à tous les professionnels de la filière, qui souhaitent, avec nous, démontrer au public que l’on peut associer santé, plaisir et bonne nutrition. Pour cela, il faut faire preuve de pédagogie en valorisant davantage nos produits de terroir et notre travail”, conclut le chef triplement étoilé Régis Marcon, président du comité d’organisation stratégique de la Cité internationale de la gastronomie.

#Lyon #CiteGastronomie


Stéphanie Pioud
Boycott des Toques blanches lyonnaises

Mécontente de ne pas avoir été invitée à la présentation de la Cité de la gastronomie, à la différence de la presse nationale et locale, l'association de chefs a annoncé qu'elle ne participerait pas aux futurs événements proposés par l'équipement culturel. Une mise à l'écart que ne comprend toujours pas Christophe Marguin, le président des Toques blanches lyonnaises : “Nous avons été sollicités dès 2013, aux côtés d'autres institutions, pour participer au lancement de ce projet. Mais aujourd'hui, aucun membre des représentants des métiers de bouche et de la gastronomie locale n'a été invité à découvrir la Cité. C'est inadmissible. Car en tant qu'acteurs de la gastronomie lyonnaise, nous contribuons tous au rayonnement de la ville à travers le monde. Avec ce boycott, nous souhaitons ainsi être entendus”, déclare-t-il. Affaire à suivre...

www.citegastronomielyon.fr
Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services