×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Gérard de Poorter réélu à la tête de l'Umih Lille Métropole

Vie professionnelle - vendredi 5 octobre 2018 12:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lille (59) Lors l'assemblée générale du syndicat, le 24 septembre dernier, son président à été reconduit dans ses fonctions. L'occasion pour lui d'aborder le problème de la piétonisation de la rue Masséna, des taxis de nuit ou encore du bruit.



Gérard de Poorter et Rebecca Decoster, devant le stand de l'Umih au salon Horesta Lille.
Gérard de Poorter et Rebecca Decoster, devant le stand de l'Umih au salon Horesta Lille.

L'Umih était partenaire du salon premier Horesta lillois, et c'est tout naturellement que l'assemblée générale de l'Umih Lille Métropole et le conseil d'administration de la section Hauts-de-France s'y sont tenus. Un moment fort pour Gérard de Poorter, qui dirige les deux entités et qui a été réélu lors de l'assemblée générale élective, avec trois nouveaux membres qui ont rejoint le bureau. 

En raison des nombreux sujets qui ont agité la vie des restaurateurs lillois ces derniers mois, l'ordre du jour était important. Le président a fait le point sur plusieurs dossiers en cours avec la mairie de Lille, comme la piétonisation de la rue Masséna (à laquelle les restaurateurs sont opposés) ou la charte de mégots qui préconise un type de cendrier mobile sur les terrasses depuis novembre 2017. Gérard de Poorter a rappelé avoir demandé à intégrer la commission communale des taxis, relancée par la ville de Lille à la suite de nombreuses plaintes d'usagers qui ne trouvaient pas de taxis le soir en ville et à la gare, pénalisant les sorties des restaurants en soirée. Sans oublier la création du comité permanent du commerce, dont l'Umih est membre, dont le but est de trouver des solutions concrètes pour dynamiser les commerces lillois. Ceux-ci s'estiment en effet pénalisés par le plan de circulation et les nombreux travaux. "Les établissements du centre-ville travaillent moins le midi, au profit des excentrés, où l'on peut se garer plus facilement", commente le président de l'Umih Lille Métropole.

"Échanger sur les différents problèmes de bruit"

Face à l'annulation de la commission vie nocturne il y a deux ans, Gérard de Poorter a rappelé que "l'Umih a convoqué elle-même sa propre commission pour échanger sur les différents problèmes de bruit." Par ailleurs, une conférence a été donnée en parallèle avec la CCI. Le président y a expliqué les modalités de l'organisation de l'opération Cap sur l'emploi en CHRD. Par la suite, trois intervenants se sont succédé : Malakoff Médéric a fait un point sur l'assurance professionnelle, Hubert Jan, président d'Umih Restauration, a échangé avec les adhérents sur les titres restaurants et leur mode de fonctionnement, et l'Urssaf a présenté ses services. "C'était la première fois et une grande réussite, vouée à être renouvelée, car éclairante pour nos adhérents", souligne Gérard de Poorter.


Emmanuelle Couturier
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services