×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Nicolas Bivert au sommet du concours Heineken Talents Biérologie 2018

Vie professionnelle - vendredi 18 mai 2018 12:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Une cinquantaine de lycées participent désormais chaque année au concours Heineken Talents Biérologie. Un challenge dédié aux élèves majeurs de la filière de l'hôtellerie et de la restauration, destiné à découvrir et approfondir le savoir brassicole. Depuis sa création, en 2006, quelque 8000 jeunes ont tenté l'aventure. Les sélections se font d'abord en interne, au sein des lycées et CFA. Les qualifiés participent ensuite aux demi-finales régionales qui comprennent trois épreuves pratiques : service, élaboration d'un cocktail à base de bière, alliance bières et mets, thématiques que l'on retrouve dans une autre version en finale. Les dix meilleurs participent alors à la grande finale, qui a eu lieu cette année à Rueil-Malmaison, au siège du brasseur. Quatre épreuves, face à des jurys différents, vont les départager. L'accord bières et mets a porté sur le menu du dîner de gala organisé à la Maison Blanche, lors de la visite officielle du président de la République, Emmanuel Macron, aux Etats-Unis, en avril dernier (avec ajout toutefois d'une assiette de fromages !). Quelle bière servir sur une tarte aux nectarines, accompagnées d'une crème glacée à la noix de coco ? Une blanche citronnée ? Une lambic aromatisée ? Plusieurs choix possibles, qu'il faut adapter en fonction des goûts des convives, de la discussion. L'atelier 'service' nécessite aussi beaucoup d'attention. Quand un des jurés-convives dit ne pas aimer la bière, il faut essayer de comprendre pourquoi, d'aller plus loin dans la démarche commerciale. Et ne pas se rater que ce soit dans la confection du bon de commande, le rafraichissement des verres, le tirage d'une pression ou le décapsulage de la bouteille… L'analyse sensorielle comprenait deux bières à l'aveugle, servies dans un verre à pied : une Affligem et la Mort Subite Botanic. L'élaboration du cocktail signature à base de bière imposait également l'utilisation d'un spiritueux au choix dans la recette. Thème, esthétisme, saveurs, organisation du poste de travail étaient notés. Une journée dense, à laquelle participait aussi les professeurs des candidats. Sur le podium et avec brio : Nicolas Bivert (François Rabelais-Dardilly), suivi par Hadrien Rangan-Girod (lycée de Gascogne - Talence) et Thomas Provost (Médéric Paris).

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services