×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Muriel Pénicaud fête les 50 ans du titre-restaurant

Vie professionnelle - vendredi 12 janvier 2018 10:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

C'est dans la salle des Accords du Ministère du Travail que s'est tenu jeudi 11 janvier la conférence anniversaire du titre-restaurant.



De g à d : Roland Héguy, Charly Belisson (Umih), Muriel Pénicaud, Patrick Bouderbala et Jean-Michel Reynaud.
De g à d : Roland Héguy, Charly Belisson (Umih), Muriel Pénicaud, Patrick Bouderbala et Jean-Michel Reynaud.

L'avantage social préféré des français a 50 ans. Le dispositif accompagne au quotidien aujourd'hui près de 4 millions de français et contribue à soutenir la restauration. Il représente en effet en moyenne 15% du chiffre d'affaires de la restauration, a rappelé le président de l'Umih, Roland Héguy. Né d'un triple engagement : Etat, collèges employeurs et salariés, le titre-restaurant est « une illustration concrète du dialogue social et économique dans les entreprises et dans les branches. C'est un dispositif qui a su évoluer et s'adapter aux attentes des salariés » a indiqué la Ministre du travail, Muriel Pénicaud. Il constitue aussi l'outil de prise en charge du repas salarié le plus performant : « Son rôle social est primordial, puisqu'il permet de diviser par deux la part du salaire consacré au repas par les salariés au SMIC » a souligné le président de la Commission nationale des Titre-Restaurant (CNTR), Jean-Michel Reynaud et représentant (FO) des salariés. Pour Patrick Bouderbala, vice-président de la CNTR et représentant (Medef) des employeurs, il « favorise également le dialogue social dans l'entreprise en contribuant au bon fonctionnement de l'activité ». Il rapporte en outre plus qu'il ne coûte à l'Etat d'un point de vue fiscal selon une étude des cabinets Fidal et KPMG, avec un solde positif pour les comptes publics estimé à 870 millions d'euros pour 2016. Le titre-restaurant devrait être entièrement dématérialisé d'ici à 2020. 


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services