×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Le Conseil de Paris entérine l'enregistrement des meublés touristiques

Vie professionnelle - mardi 4 juillet 2017 17:16
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris L'AhTop et le GNI pensent que Paris va donner l'exemple, à toutes les communes, y compris pour celles pour qui le dispositif n'est pas obligatoire.



Une satisfaction pour Didier Chenet et Jean-Bernard Falco.
Une satisfaction pour Didier Chenet et Jean-Bernard Falco.

Le Conseil de Paris a entériné aujourd'hui l'obligation d'enregistrement des meublés de tourisme. La ville de Paris est donc la première à mettre officiellement en place la mesure prévue par la Loi Pour Une République Numérique (obligatoire pour les ville de plus de 200 000 habitants et trois départements franciliens, facultative pour les autres). Elle va lancer la création du télé-service correspondant à partir duquel, tous les propriétaires qui louent leurs appartements sur les plateformes numériques de type Airbnb ou HomeAway – Abritel, devront obligatoirement se déclarer et obtenir avant la mise en ligne de leurs annonces un numéro d'enregistrement qui devra être porté sur les annonces en ligne. « Nous attendons avec impatience la mise en oeuvre effective de ce dispositif qui interviendra dès le 1er décembre 2017 et que nous avions appelé de nos voeux, indique Jean-Bernard Falco, président de l'AhTop. Nous comptons également sur un effet d'entraînement de la capitale afin que l'ensemble des collectivités concernées le mettent en place ». A cet effet, l'association avec le GNI ont adressé aux maires et présidents d'intercommunalités un Guide d'application du dispositif réalisé avec le concours du Cabinet d'avocats Gide. La mesure était très attendue des professionnels de l'hébergement. Elle va permettre notamment « de stopper la prolifération de ces meublés de tourisme illégaux concentrés pour la plupart dans les mains de quelques propriétaires qui les louent de manière industrielle, se réjouit Didier Chenet, président du GNI. Nous saluons bien évidemment l'initiative de la mairie de Paris mais la capitale n'est hélas pas une exception! Toutes les collectivités doivent réagir ».
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services