×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Didier Chenet et le Gouverneur militaire de Paris signent une convention pour favoriser la réinsertion des militaires blessés

Vie professionnelle - jeudi 24 novembre 2016 15:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris La signature a eu lieu mercredi 23 novembre aux Invalides à Paris.



C'est dans les salons très prestigieux des Invalides que cette convention a été signée. De g à d : Didier Chenet, le Général Bruno Le Ray et le lieutenant-colonel Guy de St-Germain.
C'est dans les salons très prestigieux des Invalides que cette convention a été signée. De g à d : Didier Chenet, le Général Bruno Le Ray et le lieutenant-colonel Guy de St-Germain.

L'opération Oméga, lancée en 2015, est un dispositif qui permet aux militaires blessés psychiques de se diriger vers une réinsertion professionnelle civile. Il a été mis en place par la cellule d'aide aux blessés de l'armée de Terre (Cabat) dont la mission porte sur la réadaptation sociale et professionnelles des militaires, de la prise en compte au moment de la blessure jusqu'à la réinsertion ou reconversion, avec l'appui de l'association. Terre de Fraternité (association d'accompagnements des victimes de l'Armée de terre blessés et de leur famille) s'est inscrite naturellement dans ce programme, mais également le GNI (Synhorcart) à l'initiative de Jean-Pierre Chedal. Le principe consiste pour les entreprises de la restauration à accueillir des militaires en stage (d'un mois à un an selon les projets), afin de leur faire découvrir les métiers du secteur. Rémunéré par l'Armée, ce stage peut s'effectuer dans les différents services opérationnels ou administratifs de l'entreprise, explique la Mission Handicap du Synhorcat, en charge des dossiers. Mercredi 23 novembre, aux Invalides, une nouvelle étape a été franchie avec la signature d'une convention officielle pour favoriser la réinsertion des militaires blessés psychologiquement. 25 entreprises de l'hôtellerie et de la restauration, adhérentes au GNI, se sont portées volontaires pour accueillir ces candidats dans leurs établissements. Cette convention a été ratifiée par le Gouverneur militaire de Paris, le Général Bruno Le Ray, par le président du GNI, Didier Chenet et par le lieutenant-colonel Guy de Saint-Germain, Secrétaire générale de l'association Terre de Fraternité. Dans l'assemblée, pour soutenir la démarche, le MOF Guillaume Gomez, chef des cuisines de l'Elysées, Michel Fernet, vice-président du Club des dirigeants de l'Hôtellerie Internationale et Prestige ou encore Laurent Flechet, président des restaurateurs du Synhorcat, dont l'un des établissements, le Zébulon, a participé à l'opération avec succès.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services