×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Au coeur des inondations : le témoignage de Jean Terlon, restaurateur à Longjumeau

Vie professionnelle - jeudi 2 juin 2016 12:17
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Le centre de Longjumeau est sous les eaux.
Le centre de Longjumeau est sous les eaux.

Après la Seine-et-Marne, c'est à l'Essonne de subir d'importantes inondations. A Longjumeau ville du vice-président national des restaurateurs de l'Umih, Jean Terlon, l'eau a envahi une partie du centre. « J'ai fait, hier matin, mes courses. A aucun moment on nous a alerté des risques. J'ai dix kilos de foie gras dans mes frigos. L'électricité a été coupée à 15 heures et j'ai dû trouver un groupe électrogène. C'est la première fois que j'utilise un groupe électrogène. Hier soir, on nous a dit que l'eau allait encore monter dans la nuit ». Que faire ? « Trouver des planches pour rehausser le matériel. Mais faut-il encore pouvoir prendre un véhicule et rouler. Or, c'était impossible de circuler, d'un côté à cause de l'eau, et de l'autre, à cause des bouchons occasionnés. Tout le monde a été pris de court » déplore le restaurateur. L'eau est effectivement montée mais n'a pas atteint, pour l'instant, le Saint-Pierre. En revanche, un peu plus loin, le café-brasserie Le Cadran a été envahi par plus d'un mètre d'eau. « Depuis hier, les hommes grenouilles sont là avec des barques. Il y a un impressionnant zodiac noir accroché près de chez moi. Mais, il n'y a pas de message officiel. Tout ce qu'on sait, c'est ce qu'on se dit entre habitants. Ne pas avoir d'informations est le pire car on attend, sans comprendre, sans pouvoir anticiper. » Jean Terlon est un enfant du pays. « Nous sommes encerclés par deux bassins. Compte tenu des précipitations, ce qui nous arrive aurait dû être anticipé. Ca se joue à quelques heures bien sûr. Aujourd'hui, jeudi, le seul message officiel, c'est : le courant sera remis quand il n'y aura plus d'eau. Quant à l'eau, personne ne sait si elle va remonter ou non. »


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services