Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Quand les meilleurs baristas de France s'affrontent

Vie professionnelle - jeudi 11 février 2016 11:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Chalotte Malaval remporte pour la deuxième année l'épreuve reine du concours : la World Barista Championship France.
Chalotte Malaval remporte pour la deuxième année l'épreuve reine du concours : la World Barista Championship France.

Les 9èmes Championnats de France ont eu lieu cette année dans le cadre du salon Food'In Sud. L'événement qui est organisé par la SCAE est de plus en plus spectaculaire et attire, on l'a vu à Marseille, un public jeune et enthousiaste. 70 candidats se sont affrontés sur trois jours. La World barista championship France est la compétition reine de l'événement. Les compétiteurs enchaînent trois services différents en 15 minutes, qu'ils doivent commenter. Au programme : la réalisation de 4 expressos, d'une boisson signature sans alcool en 4 exemplaires et, nouveauté 2016, d'une boisson signature à base de lait également en 4 exemplaires. Parmi les six finalistes se trouvaient la plus jeune candidate : Alexia El Jamal, 21 ans, qui été vainqueur du concours des Jeunes professionnels du café Malongo en 2013 et qui est aujourd'hui barista professionnelle au Malongo Café Saint-André des Arts à Paris. Et Charlotte Malaval, Championne de France barista 2015, qui est arrivée 6ème lors des derniers Championnats mondiaux. Celle-ci a de nouveau séduit le jury et remporte pour la seconde fois le titre. Elle concourait sous la bannière de MaxiCoffee. A ses côtés sur le podium : Marco de Souza (MaxiCoffee) et Jérémy Dalla Santa (Cafés Coic). L'épreuve de Coffe in good spirits porte, quant à elle, sur une figure imposée : l'Irish Coffee, et sur une recette libre, chaude ou froide. En 2016, s'est ajouté le 'spirit bar' : le dimanche soir, les postulants ont été lâchés derrière un bar marseillais, le Marché Saint-Victor. A partir d'une sélection de produits qu'ils tiraient au sort, ils devaient improviser en moins de dix minutes un cocktail à base de café… Mikael Portannier (Café lomi) remporte la coupe 2016, suivi de Nir Chouchana (indépendant) et de Roberto Cucurullo (indépendant). Le Latte Art, autre épreuve, se déroule en deux temps : les candidats ont d'abord dix minutes pour réaliser un motif de leur choix, qui est pris en photo et présenté au jury. Ils doivent ensuite réaliser ce motif devant les juges et le public, en plusieurs tasses. Magdalena Brodzinska (Café Lomi) a triomphé sous les applaudissements. Viennent ensuite Renaud Palmeri (indépendant) et Mati Touis (Coutume). L'épreuve de Cup Tasters demande, quant à elle, du nez et un palais expérimenté : cette dégustation de cafés à l'aveugle est particulièrement complexe. Sébastien Maurer (Café Sati), réitère son succès 2014. Il retrouve le titre national, suivi de Paola Wintenberger (Malongo) et de Marina Bourlon de Rouvre (étudiante à l'Ecole Vatel).
Sylvie Soubes

Journal & Magazine
N° 3828 -
03 juillet 2024
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services
  Articles les plus lus