×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Alain Paulin prend les rênes de l'Umih 13

Vie professionnelle - lundi 1 février 2016 10:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Marseille (13) Assemblée générale élective pour le syndicat des Bouches-du-Rhône, fin janvier, à Marseille. L'hôtelier Alain Paulin a été élu président départemental.



De g à d : Vincent Gaymard, Roland Héguy et Alain Paulin au terme d'une assemblée générale très applaudie.
De g à d : Vincent Gaymard, Roland Héguy et Alain Paulin au terme d'une assemblée générale très applaudie.

Une nouvelle équipe, emmenée par Alain Paulin (Hôtel Hermès à Marseille), a été élue à la tête de l'Umih 13, et le GNC fait son retour avec l'arrivée de Vincent Gaymard (Pullman Aéroport) à la présidence des hôtels de chaîne. Objectif annoncé : être présent et actif au sein de toutes les institutions. L'Umih 13 veut marquer son empreinte. « Notre département a beaucoup évolué. L'hôtellerie s'est développée dans le bon sens. Marseille compte 8 000 chambres et 1 600 supplémentaires sont attendues. Il est toutefois impératif que les infrastructures autour suivent. Nous devons faire entendre notre voix » a déclaré Alain Paulin, qui souhaite combattre, par exemple, la paupérisation du centre-ville de la capitale phocéenne. « Des centres commerciaux se sont ouverts au détriment du petit commerce. C'est très mauvais. Un centre-ville doit vivre, il doit refléter l'âme de la ville. Il doit battre au rythme des habitants et des visiteurs ». Concernant la restauration, l'homme est optimiste. « Nous avons de nouvelles pépites, de jeunes chefs innovants qui savent s'appuyer sur les productions locales. Nous vivons une montée en gamme qui est très positive pour la région ». Pour le bureau de l'Umih 13, les chantiers sont multiples, comme conquérir de nouveaux adhérents même si l'assemblée générale a fait salle comble. « Nous devons montrer qu'on est actifs. La transparence est importante. Les gens ne doivent pas attendre d'avoir un souci pour intégrer l'Umih. Etre rassemblés nous rend plus forts et nous devons l'être pour conserver notre identité et nos entreprises». Le numérique était à l'ordre du jour. « Il faut saisir toutes les opportunités et les cultiver. L'hôtelier et le restaurateur doivent avec une stratégie de présence sur la toile. La recherche d'un établissement a totalement changée. 8 personnes sur 10 cherchent aujourd'hui un restaurant via internet et 9 personnes sur 10 un hôtel » a rappelé un représentant de la Chambre de commerce et d'industrie, qui organise notamment des matinées d'information itinérantes dans le département à destination des professionnels qui souhaitent créer leur page Facebook. Roland Héguy, président confédéral d''Umih, invité d'honneur de la réunion, l'a confirmé « Internet est un outil extraordinaire mais nos entreprises ne doivent pas être au service des géants du Net. Des avancées ont eu lieu en 2015 avec la loi Macron, mais il est impératif, aujourd'hui, de mettre de l'ordre dans le collaboratif. Et nous nous y attelons comme vous le savez ». Parmi les autres dossiers abordés : la problématique de l'apprentissage, le lancement du concept 'multi-services Faitout' pour le maintien des cafés en zone rurale ou encore l'affichage très controversé des contrôles d'hygiène.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services