×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Comment mieux sécuriser et rassurer sa clientèle : les établissements du quartier de la rue des Lombards font le point

Vie professionnelle - lundi 23 novembre 2015 14:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris Les commerçants, dont une grande partie sont des cafés et des restaurants, du quartier de la rue des Lombards, à cheval sur le 4ème et le 1er arrondissement, se sont réunis en fin de semaine pour évoquer toutes les mesures à prendre aujourd'hui. Objectif : mieux sécuriser et rassurer la clientèle.



La présence des forces de l'ordre et de la mairie du 1er arrondissement nous a permis d'éclaircir certains points concernant la sécurité de notre personnel et clientèle et de donner quelques conseils. Le SNEG & Co (syndicat affilié à l'Umih) propose de créer un affichage reprenant un logo et un slogan communs ainsi que les mesures de sécurité adoptées par les établissements, à apposer sur les vitrines pour rassurer la clientèle et pour qu'elle ne soit pas étonnée d'être inspectée à l'entrée des lieux.

 
Renforcement de la sécurité dans les établissements

- Tous les renforcements humains et mécaniques sont importants car ils rassurent les clients et crédibilisent. Actuellement, tous les moyens humains sont au maximum de leur capacité et il est impossible d'avoir une présence policière ou militaire devant chaque établissement « à risque ». Les portiers privés ne peuvent pas procéder à une fouille des sacs et une fouille au corps, uniquement un contrôle visuel pour les sacs et manteaux. Si une personne refuse d'être contrôlée, vous êtes en droit de refuser son accès à votre établissement. Dans le cadre du plan Vigipirate vous pouvez refuser les valises et autres objets volumineux. Il faut être attentif aux clients présentant un comportement suspect. Si vous êtes pris d'un doute ou si vous recevez des menaces, il faut contacter la police pour constater si la menace est avérée ou non et s'il faut renforcer la sécurité du lieu. Un référent à la sécurité peut être désigné en interne, il sera le lien direct entre l'établissement et la préfecture de police tout en respectant la législation. 

Quelle attitude avoir en cas de danger ? 

- les portes de votre établissement sont restées ouvertes, il faut que le public puisse s'enfuir par les issues de secours, si en revanche vous avez la possibilité de bien fermer les portes, vous pouvez proposer aux clients de rester mais uniquement si les issues de secours restent accessibles.

Comment réagir face aux rumeurs alarmantes ?

 - Face aux rumeurs, il ne faut pas céder à la panique et téléphoner à la police est un bon moyen de vérifier si une rumeur est vraie ou non. Si on dispose d'une information fiable, le mieux est de faire circuler les informations entre voisins pour éviter de surcharger le standard de la police. D'où l'idée de définir un moyen de communication entre les commerçants du quartier. Une association devrait voir le jour rapidement.

Présence des forces de l'ordre

- Le quartier des Halles est actuellement très surveillé de même que le Marais. La rue des Lombards est donc entourée de zones hautement surveillées ce qui permet aux forces de l'ordre d'intervenir rapidement en cas de problème. Des patrouilles de police vont également passer dans le quartier dans des voitures signalées afin de rassurer la population présente. L'idée de la vidéosurveillance de la rue a été évoquée sans qu'il n'y ait de réponse définitive quant à l'installation de caméras. Face aux conditions budgétaires et aux priorités face à la délinquance, la rue des Lombards n'était pas une priorité pour l'installation d'une vidéosurveillance. Mais suite aux récents événements et étant une cible potentielle, cette question reste en suspens.  Un problème récurrent nous a été confié : la circulation, bien qu'étant en zone piétonne, de voitures aux vitres teintées dont ignore par conséquent qui s'y trouve et ce qui s'y passe à l'intérieur. La mise en place de barrières automatiques rue Saint-Denis a également été évoquée.

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services