×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Nicolas Brie remporte le 41e championnat de France du dessert

Vie professionnelle - vendredi 20 mars 2015 09:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

74 - Haute-Savoie Ancien champion junior, le lauréat est le deuxième double champion de l'histoire du concours, après Philippe Chapon en 1995.



De gauche à droite : Baptiste Vial, Thierry Marx et Nicolas Brie.
© R. Vionnet
De gauche à droite : Baptiste Vial, Thierry Marx et Nicolas Brie.

Huit pâtissiers juniors et huit pâtissiers professionnels, déjà vainqueurs de leur sélection régionale, ont disputé la finale nationale du 41e Championnat de France du Dessert au lycée hôtelier Savoie Léman à Thonon (74). Pour Johanna Redon, chargée de l'enseignement et de la restauration au Cedus (centre d'étude et de documentation du sucre), organisateur du concours, "Cette édition 2015 confirme le haut niveau des candidats". Impression d'ailleurs renforcée par le jury (dont plusieurs MOF comme Yann Brys, Pascal Niau, Bernard Leprince ou encore Philippe Gobet) présidé par Thierry Marx. "C'est un très bel engagement pour ces jeunes. Je vais de surprises en surprises. Motivés, réguliers, créatifs, ils sont très engagés. C'est une grande leçon. On s'inquiète souvent pour la jeunesse. Je suis rassuré, la relève est là."

 

Pamplemousse, avocat, eau gazeuse

Les 16 finalistes devaient réaliser, en 4 h 40, le dessert qui leur avait permis de gagner leur sélection régionale (totalement libre) et un second dessert à partir d'un panier, découvert juste avant l'épreuve. Thierry Marx, auteur des thèmes, a choisi une variation autour de l'orange sanguine pour la catégorie junior et pamplemousse, avocat, eau gazeuse pour les professionnels. Cependant, le chef a tenu à intégrer dans l'énoncé quelques impératifs, qui ont nettement augmenté la difficulté du sujet. "Il faut créer l'envie et la gourmandise à la fin d'un repas, donc le dessert doit tourner autour du bien être et de la santé. Pas de produits gélifiant, pas de levure, de la farine sans gluten."

Le podium a été révélé tard dans l'après midi, tant le choix du jury a été difficile. Baptiste Vial, du lycée hôtelier de Guyancourt (78), a remporté le titre dans la catégorie juniors avec son dessert Fraîcheur de Pondichery. Nicolas Brie, de la pâtisserie Xavier Brignon à Besançon (25), s'est imposé dans la catégorie professionnels avec son dessert Soleil levant. Ancien champion junior, c'est le deuxième double champion de l'histoire du concours après Philippe Chapon, en 1995. "Cette épreuve est aussi une porte ouverte à l'emploi. La page Facebook du concours constitue désormais un site de référence du recrutement", a précisé Bertrand du Cray, directeur général délégué du Cedus. "Ces candidats nous ont fait vivre deux jours forts en émotions. Ils sont à la fois artistes et créateurs mais aussi des artisans capables de dupliquer le travail de l'artiste", a conclu Thierry Marx.

Fleur Tari

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services