Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Plusieurs hôtels basques reçoivent l'Écolabel européen

Vie professionnelle - mercredi 18 juin 2014 13:17
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Biarritz (64) Situés à Biarritz et Hendaye, ces établissements ont été accompagnés par l'Umihra pour obtenir leur certification.



Les nouveaux écolabellisés du Pays basque : de gauche à droite, Marie-Hélène Ado (camping Merko Lacarra), Caroline Aguerre (Hôtel Au Bon Coin), Gérard Ducès (Hôtel de la Gare-La Palombe Bleue), Sophie Lefebvre et Audrey Dumond (Inter-Hôtel Amarys).
Les nouveaux écolabellisés du Pays basque : de gauche à droite, Marie-Hélène Ado (camping Merko Lacarra), Caroline Aguerre (Hôtel Au Bon Coin), Gérard Ducès (Hôtel de la Gare-La Palombe Bleue), Sophie Lefebvre et Audrey Dumond (Inter-Hôtel Amarys).

L'hôtel Au Bon Coin et Inter-Hôtel Amarys à Biarritz, et l'Hôtel de la Gare à Hendaye ont reçu l'Écolabel européen le 10 mai dernier, lors d'une cérémonie initiée par l'Umih de la région Aquitaine (Umihra), syndicat très engagé en matière d'accompagnement à la certification. Stéphane Mathieu, délégué région Afnor Aquitaine, a pris le premier la parole : "Je vous félicite car, pour accéder à ce sésame, les critères sont assez contraignants. Aujourd'hui, sur les 50 certifiés de la région Aquitaine, les Pyrénées-Atlantiques en comptent onze."

Cette remise de diplôme était l'occasion pour une dizaine de propriétaires d'hôtels certifiés d'échanger leurs bons plans. L'occasion aussi pour bon nombre d'élus et de responsables d'organisations professionnelles de faire entendre leur voix ; conseil général des Pyrénées-Atlantiques, CCI, office du tourisme de Biarritz, Umih Pays Basque, Umih Béarn & Soule… Renaud Lagrave, vice-président du conseil régional d'Aquitaine en charge du tourisme, a mis les pieds dans le plat : "L'Écolabel européen est de plus en plus recherché par les touristes, le site TripAdvisor a lancé en France son programme Ecoleaders... Mais, nous-mêmes, faisons-nous assez de communication ? La réponse est non ! Je n'ai rien vu sur les sites du comité régional du tourisme, du comité départemental, de l'Afnor…" Sourire du vice-président de l'Umihra, Jean-Jacques Ernandorena, car sur le site du syndicat régional, l'Écolabel figure en bonne place.


Accompagner les postulants

L'Umihra est effectivement à l'initiative du Club des écolabellisés du Sud-Ouest (voir ci-dessous). Et, fort du soutien du conseil régional d'Aquitaine, il entend augmenter le nombre de postulants. Le permanent de l'Umihra, Jérôme Guillard rappelle : "Chaque année en mars, nous lançons un appel à projet Écolabel européen des hébergements touristes, en partenariat avec le conseil régional d'Aquitaine et nous accompagnons les postulants." Le nouveau pack environnement, présenté en octobre prochain, pourrait changer la donne. Et Jérôme Guillard d'annoncer : "Nous allons solliciter des aides européennes, ce qui pourrait alléger la note."  

Brigitte Ducasse

Un site internet dédié
Le Club des hébergements touristiques du Sud-Ouest certifiés Écolabel, initié par l'Umihra et présidé par Gérard Ducès, s'était fixé trois axes de développement : la formation, les achats et la communication. Depuis mars dernier, un site internet spécifique est en ligne.

En juin 2014, sur 55 établissements certifiés en Aquitaine et Midi-Pyrénées, 26 sont référencés sur le site (dont 14 hôtels). Car l'adhésion est volontaire et payante (50 € et 280 € de plus si l'adhérent veut créer sa propre page). Très axé sur la commercialisation, le site permet également de déposer ses offres d'emplois.
www.ecotourisme-sudouest.com