×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Potel et Chabot s'engage officiellement contre le gaspillage alimentaire

Vie professionnelle - jeudi 26 septembre 2013 09:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

75 - Paris Franck Jeantet, président directeur général de Potel et Chabot a signé hier, avec Guillaume Garot, ministre délégué en charge de l'Agroalimentaire, le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.



De g à d : Franck Jeantet et Guillaume Garot, mercredi 25 septembre, lors de la signature.
De g à d : Franck Jeantet et Guillaume Garot, mercredi 25 septembre, lors de la signature.

Cet engagement en faveur de la lutte contre le gaspillage s'inscrit dans la démarche environnementale et sociétale de Potel et Chabot qui adhère au Global Compact (pacte mondial de l'ONU en faveur du développement durable). Elle privilégie ainsi les circuits courts, les productions labellisées, biologiques ou raisonnées, les produits de saison, le commerce équitable... Signer ce pacte avec le ministère de l'agriculture était « une évidence »  pour Franck Jeantet, président directeur général de Potel et Chabot. La cause n'est pas nouvelle pour le traiteur qui s'est allié notamment à la plateforme Eqosphère, qui fait le lien entre des sociétés qui disposent de surplus alimentaires et des associations parisiennes d'aide aux personnes en difficulté. Cette collaboration a permis, à l'occasion par exemple de Roland Garros, d'aider 2200 personnes en situation précaire. Potel et Chabot apporte également son soutien depuis plusieurs années à l'association La Mie de Pain, dédiée aux personnes sans abri ou sans ressources en région parisienne. On retrouve encore Potel et Chabot aux côtés de la Fondation hospitalière Sainte-Marie, dont l'objectif est de stimuler l'attention, la mémoire et les sphères sensorielles de patients souffrants d'Alzheimer. Deux ateliers 'pâtisserie' de trois jours ont été organisés depuis le début de l'année dans le laboratoire du traiteur au 3, rue de Chaillot. Des groupes de personnes âgées atteintes de la maladie ont été accueillis avec « de très bons résultats » selon l'encadrement médical. Encore en 2013, Potel et Chabot a signé ses premiers contrats de génération, qui misent sur la transmission des savoir-faire.
Sylvie Soubes

Journal & Magazine
Services