×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Disparition de Marc Angelle

Vie professionnelle - lundi 23 juillet 2012 09:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Rennes (35) Cuisinier flamboyant puis bistrotier gourmand, Marc Angelle aura longtemps marqué la cuisine rennaise et bretonne de son empreinte. Un homme généreux vient de partir.



 

Marc Angelle vient de décéder à l'âge de 55 ans, des suites d'une longue maladie. Et c'est un grand vide que laisse ce cuisinier hors pair de l'instantané. Plus qu'un cuisinier, il était un homme d'une grande gentillesse et d'une belle générosité.

Marc Angelle a marqué la gastronomie bretonne en deux temps. De 1983 à 1994, il a été ce cuisinier flamboyant, noté 17/20 au Gault&Millau, étoilé en 1984, Clé d'or, etc. Le cuisinier du Piré et du restaurant Marc Angelle enchante les palais bretons durant près de dix ans. Puis la crise le brise. Sa créativité ne résiste pas aux difficultés économiques consécutives à la Guerre du golfe. Ami d'Olivier Roellinger, Marc rebondit alors au Château de Loguénolé, dans le Morbihan, avant de revenir à Rennes trois années plus tard. C'est la seconde époque Marc Angelle, côté bistrot. Sur le Mail de Rennes, tout d'abord, où il mitonne dans sa minuscule cuisine. Pas de service à l'assiette, mais dans de petits plats conviviaux. L'essence même du bistrot gourmand. En 2008, Marc quitte le Mail pour s'installer, dans un bistrot plus contemporain, aux côtés de sa fille, Fleur. Là, il se met davantage en valeur, en cuisinant devant le client ravi de pouvoir discuter avec le chef. Récemment, Marc Angelle avait rejoint Saint-Gildas de Rhuys pour signer la carte du Café de la place. Une page de la gastronomie rennaise semble définitivement tournée.

L'Hôtellerie Restauration présente ses sincères condoléances à ses proches et à sa famille.
Olivier Marie

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services