Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du supplément Carrières du 8 mars 2012 : "Double mondialisation"

Vie professionnelle - mercredi 7 mars 2012 12:21
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Les candidats à l'élection présidentielle sont davantage occupés à échanger des noms d'oiseaux qu'à formuler des propositions susceptibles d'améliorer le sort du pays. Néanmoins, la trop fameuse 'mondialisation' a nourri quelques réflexions qui ne sont pas toutes dénuées de bon sens.

Des rares réflexions construites à ce jour, il faut retenir que la question ne se pose plus vraiment de savoir s'il faut accepter ou refuser ce phénomène économique trop engagé pour le nier en occultant les avantages et les inconvénients d'un système en construction.

Si la complainte des industries soumises à la rude concurrence des pays à bas coûts de production a été largement portée sur la place publique, rien, ou presque n'a été dit sur l'influence de la mondialisation à l'égard des activités de services.

Or, dans cette triste période de conjoncture morose génératrice de nombreuses remises en cause et de chômage élevé, la profession offre aux jeunes en quête de perspectives de bien meilleures opportunités pour qui veut bien en accepter les contreparties.

Car il serait vain de ne pas regarder en face la réalité : l'Union européenne comptait, selon les chiffres Eurostat établis à la fin janvier 2012, 24,3 millions de chômeurs, dont 17 millions dans la zone euro. Parmi ces gens, 3,3 millions de jeunes de moins de 25 ans attendent une hypothétique reprise économique bien trop lente à venir.

Dans le même temps, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration reste 'en tension' sur le marché du travail, les employeurs éprouvant de lourdes difficultés à faire face à une demande qui reste robuste, tant à l'intérieur de l'Union que sur les terres lointaines des continents asiatiques et américains où le développement des structures d'accueil s'accélère de façon spectaculaire.

Cette forme de mondialisation ne peut qu'être doublement profitable aux jeunes qui choisissent une profession en expansion. Les prévisions ne peuvent qu'inciter à l'optimisme : sur le marché intérieur, la haute fréquentation se maintiendra probablement en raison de l'attractivité de la "Vieille Europe", tandis que les voyages lointains continueront de se développer avec la croissance du niveau de vie des pays dits émergents dont les classes moyennes et supérieures se chiffrent en centaines de millions de clients.

Autant de bonnes raisons d'aller à la rencontre des entreprises qui proposent de nombreuses opportunités dans le cadre du salon LHR Emploi.
En complément :
 Retrouvez tous les articles du supplément Carrières
Journal & Magazine
Services