×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Communiquer sur le pass sanitaire : avec humour, ça 'pass' mieux !

Restauration - jeudi 2 septembre 2021 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Certains restaurateurs ont choisi de présenter de façon décalée l'obligation du pass sanitaire à l'entrée de leurs établissements. Certains misent sur de l'humour grinçant, d'autres sur de sympathiques pirouettes dans le but de dédramatiser. À chacun son style... Dans tous les cas, les clients apprécient… et sourient !



 

  • Fabrice Flon, gérant du Comptoir des Loges, à Haguenau (Bas-Rhin)

“L’humour, le sourire sont la marque de fabrique de notre maison. La sinistrose tout le temps, il y en a marre. Quand je regarde les communications des confrères, je trouve ça d’un triste ! Nous voulions prendre le contrepied. Nous vendons de bons moments, de la convivialité à nos clients. Ce panneau a généré un peu de buzz, des réactions positives. Pour moi, c’est du bon sens, c’est un cercle vertueux. Les gens se disent que chez nous, ils vont passer un bon moment.”

 

  • Pierre Vallade, gérant du restaurant Tex Mex, à Périgueux (Dordogne)

“J’ai préparé un tableau pour expliquer le pass sanitaire, et j’y ai rajouté des commentaires humoristiques pour tourner cela à la dérision. Je fonctionne comme ça dans la vie. Résultat : ça passe beaucoup mieux auprès des clients, ça les met d’emblée dans un certain état d’esprit. Les gens s’arrêtent pour regarder le tableau, il est pris en photo 30 fois par jour ! D’ailleurs, pour l’anecdote, j’ai fait le même tableau pour un autre de mes établissements à Bergerac, mais sans la touche d’humour : on voit nettement la différence, les gens le prennent moins bien !”

 

  • Christophe Crouzatier, gérant du Café des chasseurs, à Quintin (Côtes d’Armor)

“J’ai repris l’établissement fin 2019, je n’ai connu que la période de crise sanitaire ici. Ce n’est pas joyeux tous les jours mais il faut garder un peu d’humour et avancer. Les gens apprécient d’ailleurs, en ces temps anxiogènes. C’est toujours mieux de faire passer des messages sous forme d’humour.”

 

  • Laurent Marie, gérant des restaurants Oncle Scott’s - dont celui de Tourlaville près de Cherbourg (Manche), où son affiche détaillant les obligations des membres du Gouvernement pour rentrer dans son restaurant a fait du bruit.

“Les gens me connaissent ici, je ne crains pas de dire ce que je pense et je suis régulièrement invité dans les médias locaux pour cela. Je défends l’intérêt général, et le bonheur en général ! Je ne supporte plus les gens qui nous gouvernent : on est utilisé comme un moyen de pression, et je ne veux pas être un outil gouvernemental. Cette affiche m’a valu 30 000 likes sur Twitter, de nombreux retweets et critiques, et même des échanges avec Madame Balkany ! Les clients, eux, se marrent. Ils me disent : ‘Laurent, Président !’ 50 % sont des habitués.”

#PassSanitaire #FabriceFlon  #PierreVallade #ChristopheCrouzatier #LaurentMarie


Laetitia Bonnet Mundschau
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services