×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Gilles Goujon dans les starting blocks

Restauration - mercredi 16 décembre 2020 12:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Fontjoncouse (11) Le chef triplement étoilé de l'Auberge du Vieux Puits avait prévu d'ouvrir cette année son nouveau restaurant à Béziers. Partie forcément remise, sine die...



Gilles Goujon : 'On nous laisse dans l'incertitude la plus complète et je trouve cela insupportable.'
© DR
Gilles Goujon : 'On nous laisse dans l'incertitude la plus complète et je trouve cela insupportable.'

Je suis fils de militaire, donc j’obéis aux injonctions des autorités : si on me dit d'ouvrir, j'ouvre ; si on me dit de fermer, je ferme. Mais là, on nous laisse dans l'incertitude la plus complète et je trouve cela insupportable.” Comme l’ensemble de la profession, Gilles Goujon fait le dos rond en essayant vainement d'y voir plus clair entre les messages confus du Gouvernement et les rumeurs qui laissent entrevoir des possibilités de réouverture fin janvier, ou en février, voire en mars ! “On est tous des chefs d'entreprise, que nous ayons des petits ou de grands restaurants, et donc nous avons tous besoin de visibilité”, ajoute le chef de l'Auberge du Vieux Puits de Fontjoncouse (Aude) ; “Franchement, je me demande s'il y a quelqu’un dans ce gouvernement qui connait tant soit peu le monde de l'entreprise : on nous prévient quasiment la veille au moment de la fermeture, on nous envoie des messages pas clairs du tout, alors qu'il est fondamental pour nos établissements de prévoir, de s'organiser, de savoir comment gérer la trésorerie ou de s'organiser pour affronter les prochains mois, mais en connaissance de cause ! L’absence de prévisibilité est la pire des choses pour nos entreprises.”

 

Concept d'aquaponie

Malgré la confusion de la stratégie gouvernementale, le chef triplement étoilé n'est pourtant pas resté inactif. D'abord en aménageant une terrasse à l'Auberge du Vieux Puits pour pouvoir accueillir sa clientèle en été, en toute sécurité. Ensuite en prévoyant cet hiver l'ouverture d'un deuxième restaurant, à Béziers (Hérault), avec le rachat de l'ancienne table étoilée L'Octopus, rebaptisée L'Alter Native. Il faudra donc attendre encore quelques semaines avant de découvrir cet établissement réaménagé autour d'un concept d'aquaponie (réunissant l'élevage de poissons et la culture de plantes), où officiera un chef formé dans les cuisines de Gilles Goujon. Ce dernier s'attache donc à peaufiner la future carte de L'Alter Native, dédiée aux poissons, légumes et viandes de basse-cour. Le temps aussi d'aménager un espace où l'on imagine déjà l'aquarium, le potager et des créations gastronomiques qui promettent...

Gilles Goujon a profité aussi de cette trêve forcée pour fêter ces jours-ci son 59e anniversaire dans l'intimité familiale. Une bonne façon de mobiliser l'énergie avant l'ouverture tant attendue.

 

#GillesGoujon #AlterNative #AubergeDuVieuxPuits


Francis Matéo