×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Imayoko, la nouvelle adresse de Julien Lemarié

Restauration - lundi 28 septembre 2020 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Rennes (35) Après Ima, le chef étoilé Julien Lemarié s'attaque au donburi. Situé juste à côté de son restaurant étoilé, son nouvel établissement proposera une carte accessible et conviviale. Ouverture prévue mi-octobre.



Imakoyo est le prolongement naturel de la gastronomie créative et plurielle de Julien Lemarié.
Imakoyo est le prolongement naturel de la gastronomie créative et plurielle de Julien Lemarié.

En japonais, Ima signifie maintenant et Yoko à côté. Un nom plus qu’approprié puisque la nouvelle adresse du Rennais Julien Lemarié occupe un ancien salon de thé et jouxte Ima, le restaurant étoilé du chef. “Quand je suis arrivé chez Ima, j’avais déjà repéré ce lieu et il m’a toujours plu. Ça s’est fait au sortir du confinement. Si ça ne s’était pas fait ici, ça se serait fait ailleurs”, explique-t-il.
Côté décoration, les codes épurés d’Ima ont été conservés : “Un esprit brut avec du granit et un peu de bois. Au niveau du mobilier, il y aura des banquettes et des tables hautes. Les anciens propriétaires ont laissé un lieu très propre. On a juste à poser nos casseroles ! Il y a deux ou trois changements à faire mais rien de structurel. À terme, on reculera le bar derrière, on s’appropriera la salle du fond plutôt en cuisine pour avoir une salle plus grande devant. Mais dans un premier temps, c’est investissement minimum.

 

Street food, produits locaux et partage
Le donburi sera le plat principal sevri à Imayoko. Cette spécialité japonaise sur une base de riz rond, agrémentée de viande, poisson, légumes…, sera accompagnée de petits plats et desserts. Pour réaliser sa carte, le chef a choisi de travailler avec des produits locaux et proposera des vins français, espagnols et du saké. “Le midi on sera aux alentours de 18 à 20 € avec une offre street food - un bol, une entrée ou un dessert et une boisson. Le soir, on tournera autour de 40€, l’idée étant de proposer plusieurs assiettes servies en même temps pour que les clients puissent partager.
Imayoko proposera une vingtaine de couverts dans la salle principale et une dizaine dans le fond. Le restaurant sera ouvert midi et soir. “Mon sous-chef actuel chez Ima sera en cuisine et mon épouse en salle. L’équipe de cuisine est déjà montée. J’ai embauché un nouveau sous-chef pour Ima. Et moi, je jonglerai entre les deux, car il est hors de question de mettre à mal Ima. On espère en tout cas ouvrir mi-octobre. Je ne sais pas si le Covid va impacter l’ouverture. Ça va plutôt peut-être faire évoluer notre offre du midi chez Ima. On se pose des questions sur ce point justement, pour savoir si on ne sera pas un peu plus radical avec une offre encore plus gastronomique.

#rennes #ima #imayoko #julienlemarie #streetfood


Stéphanie Decourt