×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

#Coronavirus : voici pourquoi L'Oustalet vend un peu de sa cave

Restauration - mardi 28 avril 2020 17:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Gigondas (84) Le restaurant étoilé en 2019 a choisi une démarche originale pour assurer une rentrée d'argent et surtout communiquer auprès de ses clients : il met en vente chaque jour quelques bouteilles prestigieuses.



Pour Laurent Deconinck, il est important que son restaurant demeure visible et actif.
© Jean Bernard
Pour Laurent Deconinck, il est important que son restaurant demeure visible et actif.

“En décidant de vendre chaque jour quelques bouteilles de notre cave notre objectif est double : assurer d’une part un peu de trésorerie même si nous avons bien conscience que les 10 000 € que cela peut rapporter ne vont pas sauver les meubles face aux charges qui sont les nôtres chaque mois, et d’autre part afficher notre présence avec une forme de communication qui fait que c’est nous qui allons vers le client...” Laurent Deconinck, chef du restaurant étoilé L’Oustalet à Gigondas, résume ainsi l’opération mise en place depuis le 23 avril sur un site internet dédié.

Éviter les spéculateurs

S’appuyant dans un premier temps sur la liste d’adresses e-mail des clients du lieu, le nombre d’acheteurs potentiels de vins a crû rapidement. Et chaque jour à 13 heures, le sommelier de la maison, Jonathan Jacquart présente une ou deux cuvées. “En moyenne nous mettons en vente entre 3 et 6 bouteilles de chaque référence proposées au prix caveau. Pas plus, car le but n’est pas d’attirer les spéculateurs ni de vider la cave qui compte aujourd’hui 1 800 références et correspond au travail de plusieurs années”, poursuit le cuisinier qui dirige cet établissement propriété de la famille Perrin basée à Châteauneuf-du-Pape.

Deux solutions sont ensuite proposées aux acheteurs. “L’expédition est une nouveauté pour nous puisqu’à notre bar à vins, Le Nez, nous n’assurons habituellement que de la vente à emporter. Mais nous pouvons aussi conserver les bouteilles en attendant que les clients puissent venir les retirer ou bien les consommer sur place lors d’un repas. Mais ce site n’est qu’un point de départ, je vais proposer ensuite des vidéo-conférences où je réaliserai en direct des plats en accord avec les vins.”

 

#oustalet #coronavirus #vins #laurentdeconinck


Jean Bernard
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services