×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Charles Coulombeau remporte Le Taittinger, Prix international de cuisine d'auteur

Restauration - mercredi 29 janvier 2020 16:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Pour sa 53e édition, avec son nouveau nom et 8 nations représentées, Le Taittinger a vu la victoire du Royaume-Uni avec le chef Charles Coulombeau, Landais de 27 ans, en poste au Gravetye Manor à Grinstead, 1 étoile Michelin.



En plein renouveau, Le Taittinger devient Le Taittinger, Prix international de cuisine d’auteur. Une évolution afin de permettre l'émergence "d'une cuisine d'auteur qui s'appuie sur la tradition en la projetant vers un univers personnel et contemporain", dit Vitalie Taittinger, présidente du champagne Taittinger. De plus, 8 nations participent désormais à ce concours culinaire. Avec une sélection encore plus drastique, Il ne compte plus qu’un seul candidat par pays à la finale internationale. En revanche, sa singularité est préservée : le candidat réalise en finale le plat qui lui a permis de remporter la finale nationale (sur le thème de la saint-jacques cette année) et un second plat dont le thème est révélé la veille au soir de la compétition. "Nous avions choisi le pithiviers de racines expression libre, explique Emmanuel Renaut, Flocons de Sel à Megève, 3 étoiles Michelin. Les candidats avaient 2 heures pour nous donner leur bon d'économat. C'est un exercice de style très compliqué auquel j'ai eu l'honneur de me prêter. Personnellement, je n'avais pas réussi à dormir". Les deux plats devaient être réalisés en 4 heures dans les cuisines de l'Ecole Ferrandi à Paris.

Emmanuel Renaut et Dominique Crenn, présidente du jury de la finale internationale, Atelier Crenn à San Francisco, 3 étoiles Michelin ont félicité les candidats avant de dévoiler le palmarès. C'est Charles Coulombeau, chef du Gravetye Manor à Grinstead, 1 étoile Michelin, qui a remporté Le Taittinger, Prix international de cuisine d’auteur, sous les couleurs du Royaume-Uni, bien que français (le candidat se présente à la finale du pays où il travaille). Sa recette ? Saint-jacques rôties, embeurrée de choux à la truffe noire, pressée de légumes, purée de trompettes et crumble de Saint-Jacques, millefeuille de saint-jacques truffe pomme de terre et choux, mousse de saint-jacques, céleri rôti et purée de courge butternut, saint-jacques à la Villeroy, earl grey sauce et tuile au corail. Jérôme Jaegle, L’Alchemille à Kaysersberg, 1 étoile Michelin, monte sur la deuxième marche du podium pour la France et Jan Smink, Smink à Wolvega, pour les Pays-Bas. Charles Coulombeau repart avec une chèque de 20 000 euros. 

 

#letaittinger #taittinger #emmanuelrenaut

 

 

_______________________________________________________________________________________________________

Palmarès

1er : Royaume-Uni : Charles Coulombeau, Gravetye Manor à East Grinstead, 1 étoile Michelin

2ème : France : Jérôme Jaegle, L’Alchemille 1 étoile Michelin à Kaysersberg

3ème : Pays-Bas : Jan Smink, Smink à Wolvega

 

Ex aequo

Allemagne : Maximilian Kindel, Restaurant Facil 2 étoiles Michelin Berlin ; Belgique : Robin Haquenne, Rob’s corner à Ciney ; Japon : Ryuta Ichikawa, Hamamatsucho Kaikan à Toky, 1 étoile Michelin ; Suède : Magnus Santesson, Stadshuskallaren à Stockholm ; Suisse : Victor Moriez, Hotel de Ville, 3 étoiles Michelin à Crissier


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène & HACCP : le minimum pour être prêt pour un contrôle
par Dominique Voisin
Services