×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le nutri-score : bientôt obligatoire en restauration ?

Restauration - jeudi 17 octobre 2019 10:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


© mangerbouger.fr


Vous avez peut-être déjà remarqué ce logo (voir l'image) sur la face avant des emballages des produits alimentaires (produits transformés et boissons non alcoolisées). Plus de 100 entreprises l’utilisent aujourd’hui, représentant près de 20 % de l’offre alimentaire, et il commence à être bien connu du grand public. Ce logo est complémentaire aux valeurs nutritionnelles, obligatoires depuis le 13 décembre 2016 (règlement INCO (UE) n° 1169/2011). Le Nutri-Score est une démarche volontaire pour les industriels de l’agro-alimentaire mais il permet aux consommateurs de se repérer et de mieux choisir les aliments. Cela oblige également les fabricants à améliorer leurs recettes pour tendre vers le A.

Agnès Buzyn, ministre de la Solidarité et de la Santé et Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ont lancé, le 23 septembre, le Programme National de l’Alimentation et de la Nutrition (PNAN) 2019-2023. Il y est envisagé d’adapter le Nutri-Score à la restauration collective et commerciale.

L’objectif est d’aider les clients et convives à choisir leur menu, afin de réduire les apports en sucres, en graisses, en sel, et d’augmenter la consommation de fruits et légumes. Dès 2020, des tests seront mis en place, pour savoir si le Nutri-Score est applicable en restauration collective et commerciale et connaitre son impact. Les modalités de ces tests ne sont pas pour le moment définies.

Le PNAN propose également, toujours à partir de 2020, d’étendre le Nutri-score aux denrées alimentaires vendues en vrac et non préemballés (gâteaux, bonbons, pain etc.). Tous les métiers de bouche seront donc progressivement concernés.

#Dietetique #NutriScore 


Laurence Le Bouquin
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fruits et légumes : dictionnaire
par Frédéric Jaunault
Services