Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Chili, une destination à explorer

Restauration - jeudi 3 juin 2010 14:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Santiago du Chili (CHILI) Bien que le Chili ait accueilli plusieurs étapes du Paris Dakar 2010, il demeure une destination méconnue. Certains professionnels de l’hôtellerie et de la restauration s’y sont pourtant risqués… avec succès. Considéré comme l’un des pays les plus stables d’Amérique du Sud, le Chili offre de nombreuses opportunités dans un secteur touristique encore sous-exploité.



Le désert d’Atacama au nord, les fjords de Patagonie, la lointaine île de Pâques, les collines colorées de Valparaiso, des vignobles réputés, des stations de ski et des villes thermales… Le Chili offre de nombreux attraits. Cette diversité géographique, conjuguée à une stabilité politique et économique durable, confère un fort potentiel touristique à ce pays. Le Chili sest beaucoup développé ces dernières années. Mais il reste énormément à faire dun point de vue touristique, notamment en dehors des principaux pôles comme San Pedro de Atacama, Torres del Paine, Santiago du Chili, Valparaiso et Viña del Mar, assure Philippe Reuter, à la tête de l’agence de voyages Azimut 360 et de deux lodges.

Le tourisme, une priorité pour le gouvernement

L’industrie touristique, qui représente 3,2 % du PIB pour une fréquentation estimée à 2,7 millions de visiteurs par an, constitue depuis quelques années une priorité pour les autorités chiliennes. Tandis que la promotion du pays va crescendo à l’échelle nationale et internationale, la loi sur le tourisme votée en février dernier oblige désormais les entreprises chiliennes du secteur à ajuster leur niveau de qualité de service afin de répondre aux systèmes de certification internationaux. Cela va apporter de nombreuses opportunités daffaires et de coopération pour la France, juge Capucine Bardet, attachée commerciale spécialisée dans le tourisme au service économique de l’ambassade de France à Santiago.

D’autres initiatives ont vu le jour. Tel le programme InvestChile, qui entend attirer et accompagner les investisseurs, notamment dans le secteur touristique. La cession de terrains appartenant à l’État est aussi envisagée, lorsque les projets touristiques permettent de développer certaines régions. Enfin, d’aucuns voient dans l’élection récente de Sébastien Piñera à la Présidence de la République une véritable stimulation de la filière. L’ancien président de LAN Chile - la compagnie aérienne nationale -, qui a fondé une partie de sa fortune grâce à l’industrie du tourisme et des voyages, a annoncé que les recettes provenant du tourisme réceptif augmenteraient de 80 % durant son mandat de quatre ans.

De nombreuses opportunités

Côté restauration, Santiago, Viña del Mar et Valparaiso concentrent les principales opportunités. En dehors de ces trois pôles, les professionnels recommandent la prudence (voir encadré).
Quant à l’hôtellerie, celle-ci s’est nettement développée au cours des quinze dernières années. Aujourd’hui, le Chili compte environ 3 500 résidences touristiques, 63 000 chambres et 138 000 lits, répartis entre des hôtels, des motels chalets, des résidences, des appart-hôtels et des pensions de famille. Les grands noms de lhôtellerie internationale se sont établis à Santiago, dont le Sheraton, le Ritz, le Hyatt, le Marriott Le groupe Accor est présent avec un Novotel. Plus récemment, un hôtel W (groupe Starwood) a été inauguré en 2009, rappelle Capucine Bardet. Cette dernière estime que les opportunités d’affaires demeurent nombreuses, qu’il s’agisse des hôtels de moyenne gamme, des hôtels boutique, des équipements hôteliers (linge de maison, art de la table, cuisines industrielles, ustensiles …), de la gestion hôtelière, de la formation touristique ou encore du tourisme nautique. Le Chili reste à explorer! conclut-elle.
Violaine Brissart

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services
  Articles les plus lus