Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le 1er Trophée Jacquart lyonnais plébiscite Yannick Bourgeois-Faucon

Restauration - mercredi 9 juin 2010 15:44
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lyon (69) Après Paris, la Côte d’Azur, la Belgique et le Royaume-Uni, la marque de champagne a lancé pour la première fois une édition lyonnaise du trophée récompensant une étoile montante de la gastronomie.



L'équipe du 1er Trophée Jacquart lyonnais au complet, représentants de Jacquart, jury, Chefs parrains, nominés et le lauréat (1er rang au centre), Yannick Bourgeois-Faucon de l'Auberge du Château à Bully.
L'équipe du 1er Trophée Jacquart lyonnais au complet, représentants de Jacquart, jury, Chefs parrains, nominés et le lauréat (1er rang au centre), Yannick Bourgeois-Faucon de l'Auberge du Château à Bully.

Ils étaient neuf nominés, choisis parmi de jeunes chefs lyonnais prometteurs de moins de 35 ans et selon les critères très stricts portant sur le mérite personnel, l’originalité et l’accueil, établis par les organisateurs de la marque Jacquart : Fabien Blanc de la Rémanence (Lyon Ier), Yannick Bourgeois-Faucon de l’Auberge du château (Bully, 69), Aurélien Courat du Potiquet (Lyon, Ier), Mathieu Rostaing Paillard du 126 (Lyon VIe), Loïc Picamal du restaurant Picamal (Violay, 42), Thomas Ponson, Chez Thomas (Lyon, IIe), Martin Schmied de Magali et Martin (Lyon Ier), Alexandre Gaillot Drevon de Cuisine et Moi (Lyon IIe), Romain Barthe de l’Auberge de Clochemerle (Vaux en Beaujolais, 69).

Chacun des nominés était parrainé par de grandes pointures, pour la plupart lyonnaises, dont Guy Lassausaie, Philippe Gauvreau, Davy Tissot, Christian Têtedoie, Joseph Viola, Pierre Orsi, Mathieu Viannay, Franck Leloum et Laurent Bouvier. Lors de la remise du prix à l’Institut Bocuse d’Écully, trois finalistes se sont détachés du lot : Thomas Ponçot, Martin Schmied et Yannick Bourgeois. Au terme d’une longue délibération, c’est finalement ce dernier qui a remporté le trophée Épaulé par son parrain Joseph Viola, le jeune chef n’a pas caché son émotion : “On a besoin d’élan, dans notre campagne. Le Trophée nous permettra de nous développer un peu plus et, qui sait, peut-être même d’embaucher.”

Dans l’histoire du Trophée Jacquart et de ses lauréats, déjà trois chefs ont par la suite décroché une étoile. “Ce qui prouve que nous avons du flair”, se flatte Catherine Saignes, responsable de clientèle de la marque à Lyon. Pour ses organisateurs, le Trophée Jacquart est avant tout “une aventure humaine, festive à l’image du champagne, alliant gastronomie créative et effervescence de la boisson”. Tous les ingrédients réunis pour une implantation réussie dans le “berceau de la gastronomie française”.

Sonia Delzongle

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services
  Articles les plus lus