Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Julien Ducoté, une étoile montante

Restauration - jeudi 10 juin 2010 16:48
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Boulogne-Billancourt (92) Jeune chef talentueux, il vient d’ouvrir son 2e établissement - Ducoté cour - où il propose une cuisine s’inspirant à la fois de ‘worldfood’ et de plats plus traditionnels.



“Une ambiance trendy, afterwork”.
“Une ambiance trendy, afterwork”.

Julien Ducoté fait partie de ces chefs pour qui la cuisine est un véritable sacerdoce. Après un apprentissage au lycée hôtelier de Thonon-les-Bains, il rejoint les équipes de Paul Bocuse et contribue à l’ouverture des brasseries L’Ouest et L’Est. Plus tard, il ouvre son savoir culinaire en travaillant notamment avec Michel Rostand au Manoir des Quat’saisons à Oxford (Angleterre). Il y rencontre Hervé Moreau, qui officie aujourd’hui en cuisine, à la brasserie Ducoté cour. En avril 2008, à 28 ans, Julien Ducoté ouvre son premier restaurant - Ducoté cuisine - et en mars 2009, moins d’un an après, il décroche sa première étoile Michelin.

Aujourd’hui, Julien Ducoté souhaite proposer une formule différente à travers la carte de sa nouvelle table. “J’ai souhaité recréer une ambiance lounge pour la brasserie Ducoté cour, afin que les clients puissent à la fois venir déjeuner, ou prendre un apéritif après le travail, faire quelque chose de sympa. Le concept d’afterwork, mis en place à partir de 18 heures marche fort en ce moment, surtout au regard de la clientèle qui a une moyenne d’âge de 30-35 ans, je voulais me démarquer du restaurant gastronomique en permettant à mes clients de découvrir une cuisine alliant aussi bien des mets originaires d’Asie que de cuisine traditionnelle.”


“Une porte d’entrée vers la gastronomie à des tarifs abordables”

Avec un ticket moyen oscillant entre 35 et 40 €, la brasserie propose 2 formules (choix entre 5 entrées, 6 plats et 5 desserts). L’objectif de Julien Ducoté est d’atteindre un taux de remplissage de 130 couverts/jour, grâce aux 70 places assises de la vaste salle, à la décoration moderne et épurée.

“Il est évident que le fait d’avoir ma 1re étoile est le tremplin qui m’a permis d’ouvrir ce 2e établissement ; sans elle, les banques ne m’auraient peut être pas suivi”, confie Julien Ducoté.  

Avec une dizaine de personnes travaillant avec lui, Julien Ducoté fait partie de cette génération montante de jeunes chefs qui ont conscience de leur rôle de chef d’entreprise et des responsabilités qui leur incombent. Avec la complicité d’Hervé Moreau en cuisine, la brasserie Ducoté cour peut envisager son avenir sous les meilleurs auspices.

A. J. A.

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services
  Articles les plus lus