Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

L’Oustalet relancé par la famille Perrin

Restauration - jeudi 10 juin 2010 12:11
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Gigondas (84) Les propriétaires du Château de Beaucastel ont racheté cet établissement au cœur d’un village viticole symbolique et installé une équipe ambitieuse.



Aurélien Laget, Charles Perrin et Laurent Deconinck mobilisés pour réussir cette relance de l'Oustalet.
Aurélien Laget, Charles Perrin et Laurent Deconinck mobilisés pour réussir cette relance de l'Oustalet.


La famille Perrin, à la tête notamment du célèbre Château de Beaucastel, à Châteauneuf-du-Pape (84), a décidé de diversifier ses activités en faisant l’acquisition du restaurant L’Oustalet, installé dans une maison bourgeoise au cœur de Gigondas. Un établissement repris début juillet 2009 et géré avec l’équipe en place dans un premier temps. “Nous avons attendu la fermeture hivernale pour entreprendre des travaux et organiser l’établissement en fonction de nos ambitions”, explique Charles Perrin, le directeur qui anime aussi la salle. Un investissement de 150 000 €.


À ses côtés, Laurent Deconinck, chez exécutif des activités œnotouristiques du groupe Perrin et passé par les cuisines de Michel Rostang, Alain Senderens et Pierre Gagnaire, a été associé à l’aventure. Aurélien Laget, lui, a quitté son poste de second du restaurant Chez Bru pour décrocher ici son premier poste de chef. “Nous lui avons confié la mission de développer une cuisine de produits locaux tout particulièrement axée sur les accords mets et vins. Sur le plan des travaux, nous avons transformé la salle et repensé l’organisation de la cuisine afin d’assurer la qualité mais aussi le volume, puisqu’en été on compte 80 couverts”, commente encore Charles Perrin.
 

Un menu complet à l’ardoise (28 €) est renouvelé au gré du marché alors que des suggestions permettent au chef de se livrer sans réserve, à l’image d’un menu gastronomique à 110 € (sélection de vins comprise). “La carte des vins affiche plus d’une centaine de références. C’est une volonté de notre part de ne pas nous limiter à nos produits, mais bien de constituer une vitrine présentant en priorité tout ce qui se fait de bon dans la vallée du Rhône”, conclut le directeur.

Jean Bernard

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gagner en rentabilité en améliorant sa marge brute
par Christopher Terleski
Services
  Articles les plus lus