×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Trois food trucks répondent à l'appel de Rouen

Restauration Snacking - jeudi 17 juin 2021 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Rouen (76) À Rouen, les quais rive gauche ont été aménagés pour le plaisir des habitants, mais l'offre de restauration y était limitée. Qu'à cela ne tienne, les collectivités ont lancé un appel à projets.



Trois food trucks proposent, dans le respect des règles sanitaires, une restauration légère et de petites animations.
© Métropole Rouen
Trois food trucks proposent, dans le respect des règles sanitaires, une restauration légère et de petites animations.

À Rouen (Seine-Maritime), “il y a dix ans, les quais bas rive gauche étaient un parking géant. En 2013, ils ont été rénovés, offrant  depuis une grande promenade fluviale. C’est l’élément déclencheur de notre démarche”, explique Christine de Cintré, élue à la Métropole de Rouen et présidente de Rouen Normandie Tourisme. Sur trois kilomètres, les espaces verts, les équipements de loisirs et de sport se succèdent et attirent les visiteurs. Mais les deux seuls restaurants du site se situent à une extrémité du parcours, dans le Hangar 107.

Avec l’augmentation de la fréquentation, une demande est apparue pour avoir accès à une restauration légère”, note Christine de Cintré. Mais aucun restaurateur ne se manifeste spontanément. En 2019, la métropole et la ville de Rouen, aménageurs du lieu, et le grand port maritime, propriétaire des quais, s’associent donc pour lancer un appel à projets concernant l’installation d’un food truck. Sur une dizaine de candidatures, La Cabane à Mijo est retenue. C’est un vrai succès et l’initiative est réitérée en 2019 pour trois emplacements cette fois, pour un à quatre ans. La redevance demandée s’élève à 15 € par mètre carré, pour une présence de mi-mai à fin septembre.

Cent clients par jour

Un cahier des charges précis a été établi. Les food trucks doivent notamment être ouverts du midi au soir, avoir des offres salées et sucrées, servir des boissons froides et chaudes. “Nous voulions aussi des propositions culinaires originales qui n’entrent pas en concurrence avec les restaurateurs du site”, souligne Christine de Cintré.

Et l’élue poursuit : “Nous leur avons également demandé d’être force de proposition en animations.” Ainsi, La Cabane à Mijo (produits locaux) organise des guinguettes, Naya (spécialités syriennes) propose des lectures contées, et la Bricketerie (recettes à base de feuilles de brick revisitées à la normande), des apéros musicaux. Des rendez-vous qui viennent s’inscrire au sein d’un large programme de spectacles et d’animations. Indéniablement, l’idée plaît, La Cabane à Mijo sert ainsi une centaine de clients par jour. “Cette année, nous inaugurons la Seine à vélo, ce qui augmente le flux des promeneurs, d’où l’importance de cette offre”, assure Christine de Cintré. En fonction des besoins constatés, d’autres appels à projet pourraient voir le jour, relayés, notamment, sur le site de la Métropole.

 

#FoodTruck #Rouen 

Pour Aletheia Press, Laetitia Brémont