×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

La mairie d'Agde s'oppose à un Quick halal

Restauration Snacking - jeudi 20 septembre 2018 12:16
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Agde (34) La franche hostilité affichée par le maire Gilles D'Ettore à l'encontre du projet de certification halal d'un établissement de restauration rapide a conduit les responsables de l'enseigne a revoir leur position.



Le Quick du Près d'Arènes, à Montpellier, est devenu halal sans remous... mais pas celui d'Agde.
Le Quick du Près d'Arènes, à Montpellier, est devenu halal sans remous... mais pas celui d'Agde.

Légalement, un maire ne peut pas empêcher un restaurant ou un établissement de restauration rapide de proposer une offre 100 % halal. Pour autant, le maire d'Agde (Hérault), Gilles D'Ettore, est parvenu à stopper un tel projet dans sa ville, où Quick avait l'intention de certifier halal son établissement. A priori, cette stratégie n'avait rien de véritablement surprenant puisque l'enseigne a déjà fait ce choix pour nombre de ses restaurants, dont deux dans le même département : à Montpellier (dans le quartier du Prés-d'Arènes) comme à Lunel, la viande Quick est certifiée halal par la grande mosquée de Lyon. Avec d'ailleurs des résultats plutôt positifs car, sans donner de chiffres précis, les responsables de ces deux établissements assurent que "les ventes et la fréquentation ont augmenté" depuis l'obtention de la certification halal. Un changement inconcevable pour le maire d'Agde, qui a répété à la presse locale ce qu'il avait répondu aux représentants nationaux de Quick à l'évocation de ce projet de transformation halal : "Je leur ai dit que ce n'était pas l'idée que je me faisais de la France et que jouer aujourd'hui sur le côté communautariste, cela va à l'encontre des valeurs de la République."

"Retrouver des valeurs de laïcité"

Gilles D'Ettore est même allé plus loin : "Cela fait trente ans que l'intégrisme gangrène la France. Et quand on me dit que l'on va apposer le logo de la mosquée de Lyon pour certifier l'origine halal des produits, je m'insurge. Le Quick d'Agde servirait finalement à financer la mosquée de Lyon !"

Il n'est donc pas question pour le maire d'Agde de "favoriser cette implantation, alors qu'il y a une impérieuse nécessité de retrouver des valeurs de laïcité. C'est le moment ou jamais de les affirmer. Je suis déterminé et je me porte garant de cette idée de la France". Face à cette prise de position, Quick préfère jouer profil bas et se contente de répondre à travers un communiqué : "La situation économique du restaurant nous conduit à étudier différentes options, dont la possibilité de la venue de Burger King. Plusieurs négociations sont en cours, nous ne pouvons en parler pour ne pas nuire à leur succès." De son côté, la municipalité s'abstient désormais de tout commentaire, d'autant que le statu quo semble indiquer que le 'coup de gueule' de Gilles D'Ettore a porté ses fruits.

#quick #halal


Francis Matéo
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services