Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Installer une terrasse devant son établissement

Juridique et social - mercredi 6 mars 2019 11:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :


© Thinkstock


Les restaurateurs ou débitants de boissons qui souhaitent installer, devant leur restaurant ou café, une terrasse ou une contre-terrasse, doivent demander une autorisation d’occupation du domaine public (dite autorisation d’occupation temporaire ou AOT). En contrepartie ils doivent payer une redevance dont les modalités sont fixées par la commune.

► Caractéristiques de l’autorisation

- Personnelle : elle ne peut être ni cédée, ni sous-louée, ni vendue à l’occasion d’une mutation du commerce.

Précaire : elle n’est valable que pour une durée déterminée, le plus souvent annuelle ou saisonnière (les dates de début et de fin sont précisées dans l’arrêté d’autorisation) et éventuellement renouvelable ou reconduite tacitement.

Révocable : elle peut être suspendue ou retirée à tout moment, notamment pour faciliter l’exécution de travaux ou le déroulement d’une manifestation.

► Redevance

Le montant de la redevance, fixée par la commune, prend en compte les avantages procurés au titulaire de l’autorisation. Il varie en fonction notamment :

- de l’emprise au sol (étendue de la terrasse ou superficie de l’étalage) ;

- du mode d’usage et de la durée d’exploitation (usage annuel ou saisonnier) ;

- de la valeur commerciale de la voie considérée.

Le montant de la redevance est révisable à la fin de chaque période d’exploitation.

 

#Terrasse


Pascale Carbillet
En complément :
  Droit et réglementation en CHR
Journal & Magazine
Services