×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Astreinte : faut-il être présent sur son lieu de travail ?

Juridique et social - vendredi 19 octobre 2018 10:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

"Je suis alternant en BTS hôtellerie-restauration et je suis obligé de compléter mon contrat par de l'astreinte. Je suis présent pour l'astreinte 3 à 4 jours par semaine, avec obligation de rester sur place. Ma compensation financière est de 100 € par mois plus le taux horaire smic pour chaque heure de travail effectuée. Or, on ne m'a jamais payé mes heures d'intervention. Suis-je obligé de rester sur place pour les astreintes qui sont organisées pendant mes jours de repos ?"



© Thinkstock


À partir du moment où vous ne pouvez pas vaquer à vos occupations personnelles et que vous êtes à la disposition permanente de l’employeur (ce qui semble être le cas puisque vous devez rester sur votre lieu de travail), on sort du cadre juridique de l’astreinte. Vous ne pouvez pas librement vaquer à vos occupations personnelles donc il s’agit de travail effectif devant être rémunéré comme tel et doit être pris en compte pour le respect des périodes de repos. De plus, il est évident que même en cas de véritable astreinte, les temps d’intervention doivent être réglés.

Je vous invite à faire le décompte précis et journalier de votre présence dans l’établissement avec mention de la raison (travail effectif contractuel et poste occupé pendant cette période, temps d’astreinte et poste occupé pendant cette période, tâches effectuées pendant ces périodes de présence). C’est contraignant mais ce décompte est indispensable si vous voulez vous défendre avec les bons arguments.

Vous pouvez d’ores et déjà vous étonner auprès de votre employeur et lui demander pourquoi il considère que les périodes de présence sur votre lieu de travail sont de périodes d’astreinte. Vous pouvez lui rappeler que l’astreinte est une période “pendant laquelle le salarié, sans être sur son lieu de travail et sans être à la disposition permanente et immédiate de l’employeur, doit être en mesure d’intervenir pour accomplir un travail au service de l’entreprise”, et que vous ne comprenez pas pourquoi vous êtes obligé de rester dans l’établissement.

Essayez également d’en parler à l’équipe pédagogique du BTS. Ce genre d’abus est vraiment nuisible à la profession.

 

#Astreinte #Alternance

Tiphaine Beausseron

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène & HACCP : le minimum pour être prêt pour un contrôle
par Dominique Voisin
Services