×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

À Tournus, Le Rempart s'établit sur un créneau moins luxueux

Hôtellerie - lundi 16 août 2021 16:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Tournus (71) En janvier dernier, Christian Badey a racheté puis rénové intégralement l'hôtel-restaurant, passé de 4 à 3 étoiles, avec l'objectif de se diversifier et d'en faire un établissement complémentaire de son navire amiral, Les 7 Fontaines, situé juste en face.



Depuis 65 ans, L’hôtel-restaurant-bar Le Rempart, à Tournus (Saône-et-Loire), était entre les mains de la famille Marion qui, au fil du temps, avait fait de cet établissement de 34 chambres un  4 étoiles à la fois solide, rustique, quasi-institutionnel avec son restaurant gastronomique étoilé Michelin. Mais il “ronronnait depuis trois ou quatre ans”, analyse Jean-Christophe Charlet, son directeur. Or, après son rachat en janvier dernier, Le Rempart s’est retrouvé sous la houlette de l’entrepreneur Christian Badey (Groupe HBI),  déjà propriétaire de l’hôtel-spa 4 étoiles Les 7 Fontaines, ouvert il y a un an et demi. Le nouvel acquéreur a investi 2,5 M€ investis et réalisé des travaux - qui ont duré cinq mois - “relevant de la prouesse”, selon Jean-Christophe Charlet. En dehors de huit chambres refaites il y a trois ans, et que nous referons plus tard, nous avons entièrement vidé et vendu aux enchères le mobilier, tout désossé et refait du sol au plafond”.

 

“Deux produits complémentaires”

Le nouveau Rempart, repensé par les décorateurs d’intérieur Les Héritiers, a rouvert en juillet dernier. L’ancienne table gastronomique est devenue salle des petits déjeuners, le bar a été agrandi et transformé en pub proposant des rhums, whiskies d’exception et bières locales, la brasserie a été transformée en hacienda avec toit amovible. Mais pour autant, l’établissement a baissé en gamme. “C’était un choix, justifie le directeur. Nous voulions proposer deux produits complémentaires à la clientèle et être sur des créneaux différents avec Les 7 Fontaines, qui possède une table bistronomique, une chapelle pour des événements d’une centaine de personnes, mais seulement 39 chambres, ce qui était un frein pour l’accueil. Avec Le Rempart, nous sommes en mesure de proposer 17 chambres confort dont six avec canapé, trois premium dont deux de quatre couchages, quatre suites familiales, mais aussi une brasserie avec une cuisine plus simple, bourguignonne et traditionnelle, qui a tendance à disparaître, ainsi qu’un espace pub dégustation.”

Désormais ancrés dans “une ère contemporaine”, tout en conservant son authenticité, l’hôtel 3 étoiles aborde sa seconde existence avec sérénité : il affiche complet depuis le 1er juillet, et d’autres projets sont déjà en préparation.

 

#LeRempart #ChristianBadey #Les7Fontaines


Myriam Henry
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services