×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'Ostalas, un nouvel hôtel 100 % bien-être

Hôtellerie - mardi 15 juin 2021 12:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Lafrançaise (82) Brigitte Durand et François Ludemann ont ouvert leur premier hôtel à Lafrançaise, dans le Tarn-et-Garonne. Ils ont imaginé un concept dédié au bien-être, incluant nuitées et activités.



Onze chambres, un dojo, des matériaux éco-conçus... Situé à Lafrançaise, dans le Tarn-et-Garonne, L’Ostalas est un hôtel 3 étoiles totalement orienté vers le bien-être. Brigitte Durand et François Ludemann, ses propriétaires, travaillaient dans les ressources humaines pour de grands groupes, en France et à l’international. Ils ont décidé de changer de vie. Ils cherchaient le soleil et un lieu suffisamment grand pour accueillir leurs six enfants. “Sensibles à la nature et en recherche de mieux être, nous avions déjà initié un parcours de vie plus sain, tourné vers le naturel”, expliquent-ils. Ils ont d’abord pensé ouvrir des chambres d’hôtes puis, très vite, l’idée d’un hôtel pas comme les autres s’est imposée.

 

Une écoconception très poussée

“Avoir des convictions environnementales ne se limite pas à installer un yourte dans le jardin”, plaisante Brigitte Durant. Le couple de néo-hôteliers a effectué un énorme travail pour trouver des fournisseurs respectueux de l’environnement. “On a choisi, par exemple, pour nos chambres, un fabricant français de literie qui utilise du crin de cheval [Cosme Literie].” Béton ciré bio, double isolation dans les chambres à l’ouate de cellulose... Poussant la démarche jusqu’au bout, Brigitte Durant a refusé la climatisation et a installé des ventilateurs dans les chambres.

Le ménage n’est pas fait tous les jours, il est effectué à la demande des clients : “Est-il utile de faire le ménage si le client ne reste que trois nuits ? On économise du temps et de l’eau”, souligne l’hôtelière.

 

Des activités incluses dans le prix de la chambre

Yoga, Pilates, marche nordique, relaxation... Trois propositions sont faites aux clients chaque jour, soit 24 heures de cours par semaine. C’est le modèle économique voulu par Brigitte et François. “Rien n’est imposé, les clients sont libres d’y participer ou non. On constate que de nombreux clients choisissent de venir faire une retraite pendant plusieurs jours.” Ils maintiennent les cours, même pour un seul client, et s’engagent à rémunérer les professeurs prestataires sur six mois, quel que soit le nombre de cours réellement effectués.

Les chambres sont tarifées entre 120 et 240 € la nuit, avec petit déjeuner et accès aux activités. Les nouveaux hôteliers proposent aussi la pension complète à 44 € par jour avec alimentation locale, bio à tendance ayurvédique. “Avec ce concept, j’ai créé l’adresse que je cherchais depuis longtemps”, se réjouit Brigitte Durand.

 

 

 

 

 


Dorisse Pradal