×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Un nouvel hôtel pour les Aubergistes lyonnais

Hôtellerie - mardi 9 mars 2021 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lyon (69) Le groupe a racheté l'hôtel 3 étoiles Le Phénix dans le Vieux-Lyon. Objectif : développer une collection d'établissements à forte identité locale pour en faire des lieux de vie pleinement intégrés dans leur quartier.



Loïc Renart, président des Aubergistes lyonnais, a racheté cet hôtel, qui était un ancien relais de Poste.
© Stéphanie Pioud
Loïc Renart, président des Aubergistes lyonnais, a racheté cet hôtel, qui était un ancien relais de Poste.

Déjà propriétaire des hôtels Globe & Cecil (4 étoiles) et du Simplon (2 étoiles), le groupe des Aubergistes lyonnais poursuit son développement avec l’acquisition du Phénix, un hôtel de charme de 36 chambres situé sur les quais de Saône, dans le quartier historique du Vieux-Lyon. Ce rachat s’inscrit dans une véritable stratégie qui casse les codes de l’hôtellerie classique. “Cette reprise est un challenge vu le contexte économique. Mais en période de crise, il faut aller de l’avant pour bâtir l’avenir. Ce troisième établissement répond à un objectif bien précis : celui de construire une collection d’hôtels à forte identité locale pour en faire des places de vie ouvertes sur leur quartier, et pas seulement des lieux réservés aux touristes de passage”, explique Loïc Renart, président des Aubergistes lyonnais.

Miser sur l’événementiel

Pour atteindre cet objectif, l’hôtelier compte tout d’abord lancer d’importants travaux dans l'hôtel afin de créer à l’entrée une vaste salle de réception qui sera ouverte sur un grand bar central. Un espace restauration sera également créé, et les salles de séminaires rénovées. “Outre l’hôtellerie classique, nous souhaitons développer la partie événementielle avec des concerts en live, des ateliers culturels ou dédiés aux familles, des petits séminaires pour les entreprises… Comme nous le faisons avec nos autres établissements. Cette diversité de l’offre nous permet de cibler un plus large profil de clientèle, et de mieux résister aujourd’hui à la crise. C’est aussi une grande source de motivation pour nos équipes”, conclut Loïc Renart.

 

#AubergistesLyonnais #LoicRenart #Phenix


Stéphanie Pioud
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Evaluer, acheter et vendre un fonds de commerce en CHR (avec tableur d’estimation)
par Jean Castell
Services